8e semaine de grossesse

8e semaine de grossesse © SciePro / AdobeStock.com

8e semaine de grossesse – ton bébé, ton ventre

Tu es déjà arrivée à la fin du deuxième mois de ta grossesse ! Le développement de ton bébé se poursuit, l’excitation et la joie augmentent. Il est grand temps de s’occuper des premiers rendez-vous importants !

Publicité

Développement de ton bébé pendant la 8e semaine de grossesse

La 8e semaine est essentielle pour le développement des organes de ton enfant. Entre le cœur et le cordon ombilical, l’intestin se développe. Comme celui-ci n’est pas encore à même de remplir la cavité abdominale de ton bébé, ton corps a imaginé quelque chose de particulier : l’intestin se relie à une partie du cordon ombilical. Il en résulte une hernie ombilicale naturelle et physiologique.

Les bras et les jambes ainsi que les mains et les pieds sont maintenant visibles à l’échographie. Les bras et les mains se développent souvent plus rapidement que les jambes et les pieds. Les bourgeons dentaires se forment également cette semaine.

Une poche remplie de quelques millilitres de liquide amniotique protège ton bébé contre les influences extérieures comme les coups, le bruit ou la pression. Le volume du liquide amniotique dans la poche va augmenter à environ un litre d’ici la naissance de ton enfant.

A la fin de la 8e semaine de grossesse, ton bébé atteint environ 16 mm – soit la taille d’un haricot rouge !

Ton propre corps pendant la 8e semaine de grossesse

De l’extérieur, ta grossesse n’est probablement pas encore visible. Mais tu auras certainement remarqué quelques changements ces derniers jours et semaines. La taille de ton utérus a déjà doublé et par conséquent, tu dois aller plus souvent au toilettes que d’habitude.

Il se peut que tu constates aussi qu’après un petit effort, le souffle te vient à manquer. Cela est dû au fait que ton bébé respire aussi dans ton ventre et qu’une partie de l’oxygène que tu respires va à l’enfant. Si tu as de la peine à souffler et es rapidement épuisée, réduit ton activité et laisse les tâches fatigantes à ton partenaire. Pendant ta grossesse, il est important de te reposer et de te régénérer. Les symptômes déjà mentionnés tels que les nausées et problèmes circulatoires subsistent pendant cette semaine.

Quels sont les prochains rendez-vous ?

Lorsque tu arrives à la 8e semaine, il est temps de penser à prendre un premier rendez-vous pour un examen préventif chez le gynécologue. Cet examen doit être fixé entre la 9e et la 12e semaine de grossesse.

Réfléchis aussi à quel moment tu vas annoncer ta grossesse à ton employeur. Certes, tu es encore au début, mais il est important d’y penser. Il est recommandé d’informer l’employeur au début du deuxième trimestre, soit à partir de la 13e semaine. Mais tu peux le faire plus tôt. Certaines professions peuvent nuire à ta grossesse. Dans ce cas, il faut l’annoncer de bonne heure à ton employeur.

Tu as le temps de voir venir, mais sache qu’après la naissance, tu as droit à dix visites d’une sage-femme à domicile, qui sont payées par la caisse-maladie. Elle te conseillera et examinera ton bébé pendant les premières semaines. Les sages-femmes compétentes étant prises longtemps à l’avance, renseigne-toi dès maintenant auprès de tes amies et connaissances qui pourront peut-être te conseiller une personne sympathique. Plus tu t’occupes de bonne heure de ces choses organisationnelles, plus les semaines à venir seront détendues.

Le sujet tabou de l’avortement

Malheureusement, toutes les futures mères et les futurs pères ne peuvent pas se réjouir d’une grossesse, que ce soit parce qu’elle n’était pas souhaitée, à cause de problèmes financiers ou de handicaps familiaux. Sais-tu que certaines femmes gardent leur enfant par crainte des réactions de leur entourage en cas d’avortement ? L’avortement reste malheureusement un sujet tabou. Et cela ne devrait pas être le cas.

Parlez ensemble de ce sujet, même si vous vous réjouissez de cette grossesse. Car vous y serez confrontés au plus tard lors des tests du premier trimestre chez le gynécologue. Lors de ces examens (facultatifs), une éventuelle malformation ou un handicap grave de l’enfant à naître peut être identifié. Si vous souhaitez faire ces tests, vous devrez réfléchir aux éventuelles conséquences d’un tel diagnostic. Sommes-nous à même d’accepter un enfant gravement handicapé ? Que signifierait l’avortement pour nous ? Serions-nous à même de supporter une telle décision ? L’interruption d’une grossesse n’est autorisée que pendant les 12 premières semaines. Si une femme avorte plus tard, elle commet une infraction selon la loi.

Tags:

Ton appréciation

5/5 (1 Stimme)

COMMENTAIRES (0)