40e semaine de grossesse © Sebastian Kaulitzki - adobe.stocks.com

40e semaine de grossesse – ton bébé, ton ventre

Au début de la 40e semaine, il ne reste plus que sept jours jusqu’au terme calculé. Cependant, 4% seulement des bébés naissent à cette date. Ton enfant a encore le temps, mais peut aussi s’annoncer à tout moment. Accorde-toi des pauses et veille à chaque petit signe tel qu’écoulements, nausées légères ou contractions. Ta grossesse touche en effet à sa fin.

Publicité

Développement de ton bébé pendant la 40e semaine de grossesse

Ton bébé atteint maintenant la taille de 52 cm et pèse environ 3400 grammes. Il a constitué de bonnes réserves de graisse. Le fait qu’il perde du poids après la naissance ne posera donc aucun problème.

Pendant cette dernière semaine, il se passe encore des choses dans ton ventre. Le petit foie de ton enfant stocke de l’amidon qui sera transformé en glucose après l’accouchement afin de donner au corps l’énergie dont il a besoin. L’enfant à naître fait aussi des réserves de liquide dans lesquelles il puisera jusqu’à la montée du lait qui se produit trois à quatre jours après l’accouchement.

As-tu déjà réfléchi à la manière dont ton bébé va vivre l’accouchement ? Il s’agit d’un moment épuisant pour toi, comme pour lui. Dès le début des contractions de dilatation, l’utérus commence à se contracter régulièrement, ayant pour effet de masser le bébé et de le pousser vers le bas. Peu à peu, il s’engage dans le canal de naissance. Les scientifiques pense que la forte pression des contractions est aussi douloureuse pour l’enfant à naître. Ces douleurs, tout comme celles de la mère, sont cependant atténuées par des hormones telles que l’endorphine et l’adrénaline.

La pression des contractions a aussi pour effet de faire sortir le liquide amniotique des poumons de ton bébé qui aurai ainsi moins de peine à respirer hors de ton ventre.

Ton propre corps pendant la 40e semaine de grossesse

A partir de la 40e semaine, tu devras te rendre régulièrement chez ton médecin pour un contrôle, tous les deux jours ou même quotidiennement. Cela peut être ennuyant, mais donne à certaines femmes un sentiment de sécurité et les tranquillise.

Ton médecin va contrôler le placenta de manière approfondie. Il a approvisionné ton bébé pendant 40 semaines et commence à se calcifier. Il est important de vérifier si le bébé est encore approvisionné en suffisance. En cas de problème, l’accouchement sera déclenché. Normalement, l’enfant vient au monde avant que la calcification soit trop avancée.

Un mélange de mouvements et de pauses te fera du bien. Une promenade quotidienne permet de renforcer les muscles et favorise la venue des contractions.

As-tu déjà réfléchi à la position dans laquelle tu souhaites accoucher ? Autrefois, il était courant de rester couchée pendant les contractions. Aujourd’hui, on sait cependant que le mouvement permet d’accélérer les contractions et de réduire la douleur. Le personnel médical encourage donc les futurs parents à se promener à l’extérieur ou dans les corridors de l’hôpital tant que cela est possible. Tu trouveras dans chaque salle d’accouchement un ballon de gymnastique qui peut être utilisé pour soutenir le haut du corps ou s’asseoir en restant bien droite pour favoriser l’ouverture du col de l’utérus.

En général, les femmes qui accouchent remarquent très vite quelle position est confortable ou ne l’est pas. De nombreuses femmes restent assises ou à genoux pendant la phase d’expulsion. La technique de respiration enseignée pendant le cours de préparation est également utile et permet de réduire la douleur.

Un grand nombre de salles d’accouchement sont équipées d’une baignoire dans laquelle les femmes peuvent se détendre et même accoucher. Certaines femmes se prélassent dans l’eau chaude au début avant de sortir pour accoucher alors que d’autres mettent au monde leur bébé sous l’eau. Dans ce deuxième cas, la musculature du périnée est plus souple et les contractions d’expulsion généralement moins nombreuses. Ne te fixe pas trop sur une position définie. Ton corps te montrera ce dont il a besoin. Il n’est pas rare que des femmes enceintes qui ne voulaient pas entendre parler de la baignoire finissent par accoucher dans l’eau.

Bon à savoir pour le père :

Les premières heures qui suivent l’accouchement font partie des plus émouvantes et passionnantes de votre vie : vous êtes soudain parents ! Quelle responsabilité. Votre petit trésor se trouve soudain dans vos bras. Le processus d’accouchement n’est cependant pas encore terminé. Ta partenaire devra le cas échéant être recousue et le placenta doit sortir. Cela se fait pourtant sans douleurs. La sage-femme examinera si le placenta est entier. Aucun morceau ne doit rester dans l’utérus. Ne te fais pas de souci si ta partenaire se met à saigner. Le décollement du placenta provoque une blessure. En général, la quantité de sang est limite et se monte à environ 300 millilitres. Une fois que le bébé a été examiné, pesé et mesuré, on le mettra sur la poitrine de ta partenaire pour qu’il cherche son mamelon. Ensuite, vous aurez du temps pour faire connaissance tous les trois. Profitez de ces moments très particuliers pour créer un lien. Voici le kit de survie pour les pères;)

 

Tags:

Ton appréciation

3,7/5 (3 Stimmen)

COMMENTAIRES (0)