12e semaine de grossesse

12e semaine de grossesse © SciePro / AdobeStock.com

12e semaine de grossesse – ton bébé, ton ventre

La 12e semaine est la dernière du premier trimestre de la grossesse ! Un tiers de ta grossesse est donc déjà derrière toi ! Voici quels changements et rendez-vous sont prévus pour la suite. Maintenant, tu peux aussi partager la joie de ta grossesse avec tous ceux qui te sont proches ! Le risque de fausse couche est aussi plus faible.

Publicité

Développement de ton bébé pendant la 12e semaine de grossesse

Cette semaine, ton bébé va bouger encore plus que jamais. Il va aussi commencer à plier les coudes et autres articulations, ainsi qu’à ouvrir et fermer ses mains. Le développement des bourgeons dentaires se poursuit. Ton bébé peut maintenant bailler et a de temps en temps le hoquet, car il ouvre la bouche et boit du liquide amniotique. Aussi bien les bâillements que le hoquet sont importants et lui permettent d’entraîner sa respiration. A partir de maintenant, il n’a plus besoin du sac vitellin – son alimentation passe exclusivement par le placenta.

A la fin de la 12e semaine, le fœtus fait environ 5 cm – soit la taille d’une pomme !

Ton propre corps pendant la 12e semaine de grossesse

Bonne nouvelle ! Si tu fais partie des femmes qui souffraient de fortes nausées, tu peux maintenant te réjouir ! Elles vont commencer à diminuer, tout comme la fatigue. Tu te sentiras à nouveau en forme et retrouveras ton énergie – c’est une bonne nouvelle, n’est-ce pas ?

Lors de la 12e semaine, la thyroïde va s’adapter au développement du bébé qui doit aussi être approvisionné en iode. La taille de la thyroïde va augmenter ainsi que la production d’hormones. Pour aider ton corps, il est conseillé d’intégrer davantage d’algues et de poisson au menu. Le poisson ne doit cependant pas être cru – les sushis sont donc tabou.

Il est recommandé de faire contrôler régulièrement les valeurs d’iode et, en accord avec le médecin, de prendre le cas échéant des compléments alimentaires.

Le test du premier trimestre – de quoi s’agit-il et à quoi sert-il ?

Le test du premier trimestre est un examen facultatif. Il permet de calculer – sur la base d’une analyse sanguine de la mère, de mesures du fœtus à l’échographie et de divers facteurs de risque – quel est le risque de modification chromosomique (p. ex. syndrome de Down) ou de malformation (p. ex. formation incomplète d’un bras). Le test du premier trimestre sert donc à calculer la probabilité que ton bébé ait un trouble génétique.

Important : Le test du premier trimestre n’est PAS une garantie de l’existence de modifications génétiques, car une preuve directe n’est pas possible !

Tes valeurs sanguines importantes pour l’examen sont d’une part la PAPP-A, soit le produit de ton placenta, d’autre part l’hCG, l’hormone de grossesse. Lors de l’examen échographique de ton enfant, quatre points sont vérifiés. La clarté nucale joue notamment un rôle important. La longueur de l’os nasal de l’enfant peut en outre indiquer si tout est génétiquement en ordre. Le flux sanguin via la valve cardiaque droite et la circulation veineuse sont également examinés.

Il arrive parfois que lors du test du troisième trimestre, une valeur critique soit trouvée indiquant un trouble génétique de l’enfant. Souvent, ce résultat se révèle cependant faux par la suite ! Par conséquent, il est important de discuter de bonne heure avec ton partenaire de ce que vous feriez le cas échéant. Les réactions instinctives peuvent avoir des conséquences importantes – et garde à l’esprit qu’il s’agit de la vie de ton enfant.

Bon à savoir pour le père :

Même si vous vous réjouissez tous deux de la venue du bébé, sache que certaines femmes font une sorte de dépression après l’accouchement. Elle s’appelle dépression postnatale et peut durer plusieurs mois si elle n’est pas traitée. Les causes de ce phénomène ne sont pas toutes connues, mais il y a un lien avec le changement hormonal dans le corps de la femme. L’œstrogène et la progestérone diminuent après l’accouchement alors que la concentration de la prolactine augmente. Cette hormone est considérée comme un déclencheur possible de la dépression postnatale.

Tags:

Ton appréciation

5/5 (1 Stimme)

COMMENTAIRES (0)