Afficher

Sucre caché dans les aliments

Sucre caché dans les aliments © Roman Hense - AdobeStock.com

Pour les enfants, le sucre est un important fournisseur d’énergie. Il augmente à la fois la performance et le bien-être. Cependant, il peut nuire la santé s’il est consommé en trop grande quantité. Le sucre est néanmoins un ingrédient populaire dans l’industrie alimentaire et est dissimulé dans de nombreux produits transformés. La nourriture pour bébé doit être exempte de sucre.

Afficher

Sucre caché

Il est conseillé de lire l’étiquette sur les emballages d’aliments pour bébés, car ces produits contiennent souvent beaucoup trop de sucre. Ces aliments peuvent ainsi provoquer une suralimentation et le développement de caries.

Chacun sait que barres de chocolat, bonbons et autres sucreries contiennent énormément de sucre. Mais il est étonnant que yoghourts, jus, mueslis, produits laitiers, conserves, soupes prêtes à l’emploi et même charcuterie soient composés principalement de sucre. Celui-ci se cache souvent là où on ne le soupçonne pas. Par conséquent, de nombreuses familles consomment plus de sucre que ce qu’elles imaginent.

Dans l’industrie alimentaire, le sucre est ajouté à de nombreux produits comme rehausseur de goût peu coûteux, car il lie beaucoup d’eau et augmente ainsi le poids. Il est aussi un bon agent conservateur. Il est souvent difficile d’identifier le sucre, bien que tous les ingrédients d’un produit soient mentionnés sur son emballage. Mais les fabricants connaissent la mauvaise réputation de l’édulcorant blanc et le cachent volontiers sous divers termes. Veille aux termes se terminant par « -ose » (glucose, dextrose, saccarose, etc.), car ils signifient sucre. Cela est aussi valable pour toutes sortes de sirop, de malt, de produits laitiers (lactose, lait écrémé en poudre, etc.), de fructose ou de miel, de sucre candi et de jus concentré.

Afficher

Quantité de sucre

La quantité de sucre journalière recommandée pour les enfants jusqu’à douze ans définie par la Société Suisse de Nutrition correspond à une petite sucrerie au maximum par jour, soit par exemple à une barre de chocolat, une petite part de gâteau ou un verre de boisson sucrée.

L’American Heart Association indique précisément combien de grammes de sucre un enfant peut consommer par jour. Il s’agit de moins de six morceaux (25 grammes). Ceci concerne non seulement le sucre brut, mais aussi le sucré caché.

La plupart des produits transformés contiennent cependant nettement plus de sucre que la quantité recommandée. Voici une petite liste :

  • 100 ml de Coca contient env. 4 morceaux de sucre
  • 100 g de yoghourt aux fruits contiennent env. 4 morceaux de sucre
  • 1 pizza prête à l’emploi contient env. 3-8 morceaux de sucre
  • 100 g de ketchup contiennent env. 7 morceaux de sucre
  • 100 g de cornflakes sucrés contiennent env. 10-14 morceaux de sucre

De petites quantités de produits prêts à l’emploi couvrent, respectivement dépassent, les besoins journaliers de sucre. Pourtant, l’industrie alimentaire commercialise ces produits comme aliments riches en vitamines et bons pour la santé. Les bonbons aux fruits promettent une portion supplémentaire de vitamines et les yoghourts aux fruits sont prétendument riches en calcium et en protéines pour favoriser la croissance de ton enfant. Cependant, ces slogans publicitaires n’ont rien à voir avec une alimentation saine.

Alimentation saine pour parents et enfants

Le fait d’interdire complètement les sucreries n’est pas la bonne solution. Transmets plutôt de bonne heure les bases d’une alimentation équilibrée à ton enfant. Cuisine avec des ingrédients frais, propose de l’eau comme boisson et prépare des menus variés aux heures des repas. Pendant les repas en famille, crée une atmosphère propice avec une conversation agréable en faisant participer activement ton enfant. Le fait de manger n’est pas un devoir, mais fait partie de la vie commune. Ne force pas ton enfant à manger des aliments qu’il refuse catégoriquement. Établis plutôt des menus qui plaisent à toute la famille.

Gestion des sucreries

N’évite pas le sucre, mais mets-le consciemment au menu. Idéalement, les enfants mangeront une sucrerie directement après le repas. Ils sont déjà rassasiés et apprennent ainsi que la consommation de douceurs est un plaisir. Ils réclameront alors moins de sucreries entre les repas, ce qui épargne aussi le capital dentaire.

De cette manière-là, tu peux établir une gestion ludique des aliments qui profitera toute la vie à chaque membre de la famille.

Appréciation

Plus d'informations sur le sujet

Aucun article disponible