Afficher

Quand bébé s’annonce trop tôt…

Accouchement prématuré © inna_astakhova - AdobeStock.com

Environ une femme enceinte sur trois a des contractions quelques semaines avant le terme présumé. Elles indiquent souvent que le bébé descend dans le bassin et arrivent généralement sans prévenir. Tu peux faire beaucoup pour empêcher un accouchement prématuré.

Afficher

Vraies ou fausses contractions ?

Les contractions précoces ont un effet sur le col d’utérus. Il se ramollit, se raccourcit et l’enfant descend dans le bassin. Cela est tout à fait normal vers la 36e semaine de grossesse. Il s’agit de fausses contractions. La future maman se sent souvent mieux après, car il y a plus d’espace dans l’abdomen supérieur. Si des contractions précoces s’annoncent, tu peux te poser trois questions pour savoir s’il s’agit de vraies contractions :

  1. S’agit-il de maximum 10 à 15 contractions réparties sur 24 heures ?
  2. Viennent-elles de manière irrégulière ? Sens-tu deux contractions en l’espace de 20 minutes, par exemple, puis plus rien pendant plusieurs heures ?
  3. Ton ventre devient-il dur mais tu n’as pas de douleur ?

Si tu peux répondre aux trois questions par « oui », il s’agit le plus souvent de fausses contractions normales. Si tu réponds à une des questions par « non », il peut s’agir de contractions de travail précoces.

Afficher

Prévenir les contractions précoces

Les contractions précoces sont souvent dues à un trop plein de stress physique et émotionnel de la maman. La grossesse n’est pas une maladie, mais d’autres priorités prévalent pendant ces mois. Malheureusement, de nombreuses femmes ne veulent pas l’avouer, mais une grossesse les rend plus sensible et plus vulnérable.

Dis à ton enfant de rester encore bien au chaud dans le ventre avant l’accouchement. Trouver du calme au fond de toi et te détendre mentalement doit être ta priorité. Accorde-toi plus souvent de petites pauses pour construire un lien intime avec ton bébé.

Parle avec lui dès que tu as une minute au calme, cela vous aidera tous les deux à vous détendre. Si tu veilles à te ménager rigoureusement, les contractions précoces peuvent éventuellement disparaître et même le col d’utérus raccourci peut se stabiliser et s’allonger.

Repos au lit : est-il toujours nécessaire en cas de contractions ?

Environ 20% des contractions précoces sont déclenchées par la force de gravité, donc le bébé qui appuie fortement sur le col d’utérus. Le fait de s’allonger aide naturellement dans cette situation - éventuellement en soulevant le bassin.
Cependant, une grande partie des contractions est due au stress. Dans ce cas, le repos aide aussi, mais il n’est pas forcément nécessaire de garder le lit strict. Une future maman couchée au lit risque de trop réfléchir. Il est plutôt important de se détendre mentalement et non seulement physiquement.

Que faire si le repos est insuffisant ?

Dans ces cas il faut recourir à la médecine. Pour détendre la musculature de l’utérus, des préparations à base de magnésium sont prescrites.

A l’hôpital tout sera mis en œuvre pour empêcher un accouchement prématuré tant que la poche des eaux est encore intacte. Souvent, des inhibiteurs de contractions (tocolytiques) sont administrés. Ces médicaments ne doivent pas être pris au-delà de deux jours et seulement entre la 24e et la 34e semaine de grossesse.

De nombreux tocolytiques agissent d’une part sur la musculature de l’utérus, mais diminuent aussi la tension musculaire de tout l’organisme. La circulation sanguine s’affaiblit, tandis que la fréquence cardiaque augmente. En cas de maladies cardiaques, la plupart des médicaments ne doivent pas être administrés.

Ta grossesse est certainement pour toi et toute ta famille un événement spécial et tu as sûrement hâte de pouvoir tenir ton bébé dans tes bras. Dans la mesure du possible, un accouchement prématuré doit être empêché. Ménage-toi et accorde-toi souvent de petites pauses. Parle à ton bébé et dis-lui de patienter encore avant de venir au monde. Tu favorises ainsi la construction d’un lien personnel avec ton petit trésor. Même si cela peut paraître étrange, le fait d’envisager l’accouchement et votre avenir commun d’une manière détendue vous procurera du bien-être à tous les deux.

Appréciation

Plus d'informations sur le sujet

Aucun article disponible