Afficher

Prodiguer les premiers secours : test de rappel

Selon la statistique de l’assurance-accidents, un Suisse sur quinze en moyenne subit chaque année un accident à la maison, dans la rue ou au travail. Le secours apporté lors des premières minutes est vital autant pour les adultes que pour les enfants. Si ton dernier cours sur les premiers secours remonte à quelques années, il te sera plus difficile de réagir rapidement. Faut-il d’abord pratiquer le bouche à bouche puis le massage cardiaque ou l’inverse ?

Afficher

Afficher

Les étapes les plus importantes en cas d’urgence vitale

Garder son calme :
Le fait de constater que son enfant est inconscient et ne respire plus est l’un des pires moments pour des parents. Mais la panique n’aide pas : le plus important consiste à garder son calme. Respire profondément pour t’apaiser. Assure-toi de l’état de conscience de ton enfant. Parle-lui, caresse-le et rassure-le même s’il est inconscient, afin de vous apaiser tous les deux. Il sent ainsi que quelqu’un est là pour s’occuper de lui.

Lorsque ton enfant est inconscient et/ou ne bouge pas, il faut agir selon le schéma BLS-AED.

Contrôler les voies respiratoires :
Vérifie que les voies respiratoires soient dégagées et que l’enfant respire spontanément. Pose-lui une main sur le ventre juste sous les côtes pour vérifier sa respiration. Si ta main se soulève légèrement, l’enfant respire. Une autre manière de faire consiste à approcher ton oreille le plus près possible de sa bouche. Tu pourras alors entendre ou sentir le flux d’air du nez ou de la bouche.

En cas d’absence de respiration spontanée, l’enfant doit être installé à plat sur le dos, le torse dégagé.

S’il n’y a qu’un seul secouriste sur place, il exécutera des compressions thoraciques pendant deux minutes avant de lancer l’alerte (144). Il reprendra ensuite les compressions thoraciques. Si deux secouristes sont présents, l’un commencera avec les compressions thoraciques pendant que l’autre lancera l’alerte. De plus, un appareil AED doit être organisé sur place dans les plus brefs délais (appareil AED = défibrillateur automatique externe, appareil médical pour remédier aux rythmes cardiaques irréguliers répondants à la défibrillation en émettant des impulsions de courant).

Directives de réanimation :
Exécute 30 compressions thoraciques suivies de deux insufflations, ou au moins 100 compressions thoraciques à la minute sans insufflation jusqu'à l'arrivée de l'AED. Utilise immédiatement l’appareil AED dès son arrivée et suis les indications.

Bouche à bouche ou bouche à nez :
Chez les bébés : installe le bébé sur une surface solide. Cela peut être à même le sol ou sur une table. Veille à ce que la tête reste dans une position neutre pendant le bouche à nez, c’est-à-dire sans extension en arrière. Soulève lui légèrement le menton avec deux doigts et maintiens cette position pendant toute la durée du bouche à nez. Cette position permet le dégagement des voies respiratoires. Les poumons des bébés et des petits enfants sont encore petits et contiennent moins d’air que ceux des adultes. Sois donc particulièrement vigilante. Effectue le bouche à nez en insufflant de l’air régulièrement et prudemment pendant une seconde. Tu peux observer comment le thorax de ton bébé se lève puis s’abaisse.

Chez les plus grands : à partir d’un an, tu peux faire le bouche à bouche.

Massage cardiaque :
Après cinq insufflations, fais une courte pause pour vérifier les points suivants : tousse-t-il ? respire-t-il ? donne-t-il un quelconque signe de vie ? S’il n’en est rien, commence le massage cardiaque :

• Place la dernière phalange de deux doigts sur la partie inférieure du sternum qui se trouve environ au milieu du thorax.
• Appuie sur le sternum avec ces deux phalanges pour l’enfoncer de quatre centimètres.
• Après chaque compression, maintiens le contact avec le thorax tout en déchargeant complètement le sternum. Le temps de compression et de décompression doit avoir la même durée.
• Pendant un massage cardiaque, tu comprimes le sternum environ 30 fois. La fréquence cardiaque d’un nourrisson se situe entre 100-120 battements par minute. Plus l’enfant est grand, moins la fréquence est rapide.

Poursuis le bouche à bouche et le massage cardiaque jusqu’à l’arrivée du médecin urgentiste ou jusqu’à ce que l’enfant reprenne conscience.

Suivre régulièrement un cours de rappel

Pour pouvoir aider rapidement, il est conseillé de remettre régulièrement ses connaissances à niveau. Un accident est vite arrivé chez les enfants. Il est alors utile de savoir comment agir en cas d’urgence. Il existe des cours de premier secours spécialement conçus pour les bébés et les petits enfants. Tu peux t’exercer sur des mannequins pour apprendre à faire le bouche à bouche et le massage cardiaque.

Appréciation

Quelle est la somme de 1 et 6 ?

Plus d'informations sur le sujet

Aucun article disponible