Afficher

Les garçons et les armes

Pourquoi les pistolet jouets fascinent les enfants © biotin - AdobeStock.com

De nombreux garçons aiment jouer avec les armes, tandis que les filles s’enthousiasment pour les fées, les chevaux et les poupées. Les parents de garçons se retrouvent confrontés à un important défi posé par l’industrie de jouets : les châteaux forts avec les combats à l’épée, le lion tué dans une savane Playmobil, la fusillade sauvage au Far West ou lors d’une intervention de la police – les jouets axés sur les armes attirent beaucoup les garçons.

Afficher

Il est alors logique que certains parents se demandent si le fait de jouer à la guerre et à se tuer fait partie du développement de l’enfant ou s’ils doivent intervenir lorsque le jeu devient trop violent. Car en fin de compte, ils souhaitent élever leur enfant avec amour et attention, et l’aider à résoudre les conflits paisiblement.

Éducation sans violence et violence ludique avec des armes ?

Si les garçons n’ont pas d’armes pour jouer, ils bricolent souvent leurs épées et pistolets à partir de branches, de carton ou de déchets de bois pour mener leurs batailles. Ils réduisent leur agressivité en jouant avec de telles armes et se sentent par exemple comme un super héros puissant et influant, ce qui renforce leur estime de soi.

Il est effectivement important, surtout pour les garçons, de se confronter d’une manière ludique à la violence et à la bataille. Là-derrière se cache l’identification avec le rôle de son genre. Le stéréotype suivant subsiste dans notre société : un homme est fort et protège les personnes qu’il aime contre le « méchant ». Les parents peuvent donc aider leurs enfants à fabriquer des épées et des pistolets, sans avoir mauvaise conscience. Il est cependant important de demander à l’enfant pourquoi il lui faut une épée ou un pistolet, pour qu’il sente que son problème est pris au sérieux et que vous pouvez trouver ensemble une solution. Chaque enfant doit connaître et respecter la règle du jeu qui consiste à ne jamais viser des personnes, mais uniquement des objets.

Dépasser ses angoisses dans la bataille

Armes, jeux de guerre ou identification avec un héros aident l’enfant à se confronter à son rôle et à développer le fondement de sa propre masculinité ou de sa propre force, car il combat en quelque sorte le « méchant ».

Les garçons font souvent des cauchemars. En jouant, ils peuvent vaincre le méchant dragon ou même le tuer. Le fantôme est chassé du château avec une baguette magique. Dans le jeu, les enfants peuvent faire face à leurs angoisses et apprendre à les vaincre. Les parents qui observent le jeu peuvent montrer des alternatives à la violence avec des armes. Si ton fils les accepte et les intègre dans son jeu, sa compétence sociale sera fortement stimulée. Ne t’inquiète cependant pas s’il ne réalise pas directement tes idées. En tant que parents, soyez vigilants et observez attentivement si la bataille cache autre chose que par exemple la peur qu’il essaye de vaincre. Vous pourrez aider l’enfant en jouant avec lui comme il en a envie.

Afficher

Les garçons aiment se battre

Si ton fils provoque la bataille et te donne l’impression d’être très violent, cela ne signifie pas qu’il cherche à défier son camarade de classe dans la cour de l’école. Au contraire, en jouant, il a la possibilité de donner libre cours à ses émotions, par exemple la colère et la rage. Si tu fais preuve d’attention, tu remarqueras rapidement ce qui se cache derrière le jeu apparemment violent.

Les armes en tant que jouets n’ont rien à voir avec la réalité

Il faut savoir que le fait d’interdire les armes les rend encore plus intéressantes, même si les parents sont contre la violence et aimeraient bannir les armes de la chambre d’enfant. Mais ils peuvent choisir les jouets avec soin. Les scènes ayant peu de rapport avec la réalité, comme des châteaux forts avec dragons ou des bateaux pirates peuvent aider à expliquer que les armes n’ont pas leur place dans notre quotidien. Cependant, la bataille ludique est représentative des attentes sociales auxquelles ton enfant doit faire face chaque jour. Il est alors important de maintenir une discussion adaptée aux enfants par rapport au jeu et de proposer régulièrement des alternatives.

Pour les enfants, pas de jeux de guerre en ligne !

Les parents décident à partir de quel âge leur enfant a le droit de jouer aux jeux en ligne, pendant combien de temps et à quel type de jeu. Les jeux de guerre rendent ton enfant agressif, car en jouant en ligne, il reste immobile tout en s’immergeant dans un monde réaliste. Cette situation le dépasse. Propose-lui plutôt d’autres jeux en ligne passionnants comme par exemple les chasses au trésor, construire des véhicules et les conduire sur un circuit, les places de jeux d’aventures de contes et de chevaliers ou des jeux de sport où les parents peuvent concourir avec les enfants. Le choix est énorme. Il est conseillé de faire une présélection pour que ton enfant puisse ensuite choisir un jeu.

Appréciation

Quelle est la somme de 9 et 4 ?

Plus d'informations sur le sujet

Aucun article disponible