Afficher

L’échographie doppler

L’échographie doppler © AlexRaths - AdobeStock.com

Pour exclure un problème d’approvisionnement en sang du bébé, tu peux décider de te soumettre à une échographie doppler pendant la grossesse. Grâce à ce double examen, qui est effectué en plus de l’échographie classique, ton gynécologue pourra vérifier la vitesse du flux sanguin et la circulation du sang dans le cordon ombilical qui te relie au bébé.

Afficher

A quoi sert l’échographie doppler et que permet-elle de voir ?

Lorsque tu es enceinte, tu souhaites ce qu’il y a de mieux pour ton bébé et son développement normal dans ton ventre en fait partie. L’échographie classique te permet de voir ton bébé à partir de la 5e ou 6e semaine de grossesse, mais seule l’échographie doppler permet de vérifier la circulation du sang et de voir si le bébé est suffisamment approvisionné. Elle fait partie des examens facultatifs pendant la grossesse et permet d’exclure un approvisionnement insuffisant en sang du bébé, par exemple en raison d’une insuffisance placentaire. 

Afficher

Dans quels cas une telle échographie est-elle réalisée ?

Si le bébé ne se développe pas normalement et qu’il apparaît lors de l’échographie qu’il est sous-développé, le médecin te conseillera l’échographie doppler. L’échographie doppler est effectuée à intervalles réguliers pendant la grossesse en cas de problème de développement, ainsi qu’en cas de grossesses multiples ou de jumeaux. Il en va de même en cas de trouble de la fréquence cardiaque de l’enfant ainsi que pour vérifier l’état de santé du bébé pendant l’accouchement. Le diagnostic prénatal sous forme d’échographie doppler est réalisé lorsque les examens effectués pendant la grossesse montrent qu’il est nécessaire de procéder à un examen supplémentaire en raison de l’un des faits susmentionnés.

A quelles semaines de grossesse ?

L’échographie doppler est conseillée à partir de la 20e semaine de grossesse. Comme elle ne fait pas partie des examens standard, la caisse-maladie couvre les coûts uniquement en cas de nécessité médicale et lorsque ton gynécologue atteste qu’elle est nécessaire. Les examens sont ensuite effectués à intervalles réguliers jusqu’à l’accouchement.

Est-elle risquée pour la mère et l’enfant ?

Il n’y a aucun risque pour la mère ou pour le bébé car il s’agit d’un diagnostic prénatal non invasif. L’intervention n’est pas pénible et te permet d’exclure tous les risques pendant la grossesse. La plus forte intensité des rayons que dans le cas de l’échographie chauffe provisoirement l’endroit concerné mais n’est pas risquée ni pour la mère ni pour l’enfant à naître.

Appréciation

Veuillez calculer 4 plus 1.

Plus d'informations sur le sujet

Aucun article disponible