Afficher

Le b.a.-ba des disputes équitables

Le b.a.-ba des disputes équitables © fizkes - adobe.stocks.com

Aucune famille n’a une vie où tout est harmonie et perfection. Il y a aussi des disputes. Parfois pour des banalités, d’autres fois pour des choses plus sérieuses. Mais comment se disputer de manière équitable ? Et les enfants doivent-ils apprendre à se réconcilier ? Voici le b.a.-ba des disputes équitables et de la réconciliation !

Afficher

La dispute doit être autorisée !

Pour les parents comme pour les enfants, les disputes doivent être autorisées. Il n’y a rien de pire qu’une famille qui cherche systématiquement à les réprimer et à les éviter. Se disputer est tout à fait naturel. Il s’agit simplement du cas où deux personnes au moins ne sont pas du même avis. C’est une situation habituelle qui se produit dans chaque famille et qui doit être autorisée. Dans l’éducation, les disputes doivent être surveillées afin qu’il en résulte une certaine gestion de la dispute qui, le cas échéant, devra être optimisée.

Les disputes ne doivent en aucun cas avoir une trop grande influence sur le quotidien des parents ou des enfants. Ce n’est pas la norme et doit être uniquement des phases et des moments.

Se disputer équitablement

Une dispute survient souvent brusquement. Personne n’est réellement en mesure de s’y préparer, encore moins un enfant. Voici une situation typique de dispute : tes deux enfants imaginent chacun un autre programme pour la journée. L’un veut aller à la place de jeux, tandis que l’autre préfère aller dans la forêt. Ils se disputent, rouspètent, voire se mettent à pleurer. Voici une occasion idéale de gérer la dispute.

Tu ne peux pas prendre parti. Il ne s’agit pas de savoir qui a raison et qui a tort. Dans le doute, il n’est pas nécessaire de répondre à cette question. Il s’agit de deux besoins distincts. Tu peux apprendre aux enfants dès six ans qu’ils doivent trouver ensemble une solution. Discutez et négociez, évaluez et proposez, et présentez votre solution commune au bout de quelques minutes. Les enfants apprendront ainsi à agir diplomatiquement l’un envers l’autre et à trouver des solutions. Ils ne perdront cependant pas de vue leur propre intérêt. Et si aucune solution ne peut être trouvée ? Tous deux devront alors baster et une alternative sera proposée.

Afficher

La dispute peut devenir irrespectueuse

Personne n’a envie d’être offensé, insulté ou grondé. Veille à transmettre cela aussi à ton enfant. Un tel comportement n’est pas correct et peut blesser l’autre profondément. Plus tu extériorises comment tu te sens si on te manque de respect (« Cela me fait très mal »), plus vite un enfant comprendra. De plus, sois un bon modèle ! Ton enfant observe avec soin comment tu te comportes pendant une dispute.

Mais parfois, toutes les bonnes résolutions n’aident pas et il ne se passe rien. On hurle et toute la bonne gestion de la dispute est oubliée. L’éducation permet aussi de faire des erreurs ! Nous en faisons tous et elles peuvent être réparées. Nous sommes tous des êtres humains.

Le comportement de ton enfant a été irrespectueux, il a claqué la porte ou a même physiquement dépassé les limites. Que faire ? Dans tous les cas, cela n’est pas acceptable. Explique-lui que ce comportement n’est pas correct et sois conséquent/e mais sans punir. Et surtout, ne le prive pas d’affection. Si tu punis ton enfant en boudant pendant plusieurs jours, il verra que l’amour entre vous est remis en question et cela est très douloureux pour les enfants.

Discutez-en !

La réconciliation ne se termine pas simplement par le fait de dire l’un à l’autre « Excuse-moi ». Surtout au sein de la famille, il est conseillé de discuter de ce que chacun a vécu et ressenti, et comment se comporter la prochaine fois. Les situations de disputes désagréables avec des hurlements et beaucoup de larmes doivent impérativement être évitées.

Le fait d’écouter attentivement et de réfléchir doit faire partie de la réconciliation. Ton éducation sera d’autant plus authentique si tu réfléchis toi-même à ta part de responsabilité. Reconnais tes erreurs et le fait que cela n’est pas grave. Tes enfants profiteront toute leur vie d’avoir appris à gérer sainement la dispute si tu leur montres l’exemple. Le fait d’avouer : « Aujourd'hui, je me suis mal comporté/e et je le regrette » en fait partie.

Gestion des conflits des parents et conséquences pour les enfants

La manière dont les parents gèrent leurs disputes joue un rôle tout aussi important. Veillez à discuter calmement des problèmes et divergences, parlez avec respect, trouvez une solution ensemble et réconciliez-vous. Lorsque les parents se critiquent constamment, se font des reproches et se disputent à la moindre provocation, les enfants sont désécurisés et développent des sentiments de culpabilité. Insultes, menaces et violence en tout genre entraînent peur, tristesse et colère chez l’enfant, et peuvent provoquer des troubles du sommeil, de l’attention ou des problèmes physiques.

 

Appréciation

Plus d'informations sur le sujet

Aucun article disponible