Afficher

Jumeau disparu – y avait-il deux bébés au départ ?

Jumeau disparu – y avait-il deux bébés au départ ? © K.- P. Adler / AdobeStock.com

Certaines personnes peuvent avoir un sentiment diffus d’incomplétude. Les causes sont multiples. L’une d’entre elles peut être un jumeau disparu pendant la grossesse.

Afficher

Jusqu’à 10% des grossesses commencent avec deux fœtus. Mais chez seulement une fraction de ces grossesses, les deux bébés parviennent à terme, car l’un des fœtus meurt de manière inaperçue en début de grossesse. Inconsciemment, le bébé survivant s’en rend souvent compte. Cette perte précoce peut laisser des traces dans l’âme. L’assimilation du traumatisme permet de traiter ces problèmes.

Décès inaperçu

En langage spécialisé, le jumeau disparu est aussi appelé « vanishing twin syndrome ». Plus la mort du deuxième fœtus intervient tôt, plus les chances sont élevées pour qu’il soit complètement résorbé par le placenta sans que la femme enceinte se rende compte de quoi que ce soit. À partir de la 7e semaine de grossesse environ, les gynécologues peuvent voir à l’échographie si deux fœtus se développent. Mais souvent, les femmes enceintes n’apprennent qu’au troisième mois de la grossesse qu’elles attendent des jumeaux. Si le fœtus meurt après la 24e semaine de grossesse, le bébé sera trop grand et une fausse-couche se produit généralement. Une intervention chirurgicale pourra le cas échéant s’avérer nécessaire pour protéger la mère et le jumeau restant.

Dans de rares cas, une momification du fœtus mort ou des membres de son corps peut se produire dans l’utérus. Ils sont évacués au cours de l’accouchement de l’enfant survivant. Il arrive que les sages-femmes ou médecins n’en parlent pas pour éviter de troubler inutilement les parents. Le personnel spécialisé est cependant d’avis qu’il est important d’informer les parents pour pouvoir traiter plus tard d’éventuels problèmes psychologiques du jumeau né seul. Les parents qui ont été informés de la présence d’un fœtus décédé pendant la grossesse peuvent travailler sur ce sujet en temps voulu, notamment par le biais d'une thérapie du traumatisme.

Afficher

Marqueur génétique comme indice

Une valeur élevée de l’hormone hCG pendant la grossesse peut indiquer la perte d’un deuxième bébé, surtout si l'examen ne révèle qu'un seul fœtus vivant.

S’il s’agit de jumeaux monozygotes, un certain marqueur génétique peut être identifié. Ce marqueur est absent en cas de jumeaux dizygotes ou d’un seul fœtus. Les personnes nées seules qui souhaitent déterminer si elles-mêmes ou leurs enfants sont des jumeaux, peuvent se soumettre à une analyse génétique au cours de laquelle ce marqueur génétique est sciemment recherché. Cette signature peut être détectée tout au long de la vie. L’analyse peut donc encore être effectuée même à un âge avancé.

Conséquences graves ?

L’enfant survivant n’a généralement pas de conséquences psychiques. La psyché peut cependant porter de profondes cicatrices. Mais ceci reste encore un domaine peu exploré. Les premières études montrent cependant que la perte d’un jumeau pendant la grossesse peut entraîner chez les enfants restants une peur de l’abandon.

Les conséquences peuvent être très variables. Outre la peur de l’abandon, l’estime de soi peut aussi en pâtir. Un sentiment de solitude constant fait souffrir une grande partie de ces personnes et est très difficile à supporter, ce qui peut poser problème au cours du développement.

Nombreux sont ceux qui cherchent à compenser cette perte de différentes manières. Un symptôme fréquent est le syndrome du sauveur.

Travail sur la perte

Les personnes souffrant des conséquences d’un jumeau disparu ignorent souvent ce qu’elles ont. Le test génétique est alors utile et peut être effectué dans un laboratoire à un coût raisonnable.

Si on est déjà au clair à ce niveau-là, une thérapie sur ce traumatisme peut concrètement aider à faire un travail sur le passé. De nombreuses personnes sous-estiment ce que les fœtus ressentent déjà à un stade précoce et ce qui les marquent. Le fait que le cœur du jumeau s’arrête de battre soudainement est un événement traumatisant.

Dans le cadre d’une thérapie du traumatisme prénatal, les personnes concernées apprennent comment travailler concrètement sur les problèmes causés par la disparition d’un jumeau et à gérer cette perte.

 

Appréciation

Plus d'informations sur le sujet

Aucun article disponible