Afficher

10 astuces pour faciliter le coucher des enfants

10 astuces pour faciliter le coucher des enfants © mashiki - stocks.adobe.com

Le soir, les enfants ont souvent de la peine à se calmer et trouvent toujours une excuse pour retarder le moment du coucher. Les raisons sont multiples : trop d’impressions pendant la journée, cauchemars, soucis ou simplement absence de fatigue ? Voici des conseils à tester pour simplifier le moment du coucher.

Afficher

« Non, tu pourras finir ton petit livre demain, maintenant, il faut dormir ! », « Si tu continues à faire des histoires, tu vas au lit. », « Si tu ne manges pas, tu iras au lit sans souper. », « Je ne veux plus d’histoires. Tu as assez traîné, cela suffit… »

Tu as déjà vécu des situations de ce genre ? Le rituel du « bonne nuit » est souvent une épreuve de patience pour les parents et finit en dispute. Mais pour quelle raison le moment du coucher est-il parfois si pénible ?

Les enfants ont toujours des idées pour éviter de devoir dormir

Les enfants ont beaucoup d’imagination et savent comment embobiner leurs parents pour repousser le moment où ils devront dormir. Ils ont encore soif, doivent aller aux toilettes ou prétendent simplement ne pas être fatigués. Ils ont peut-être aussi vécu quelque chose de vraiment terrifiant et refusent de s’endormir par crainte de rencontrer un monstre dans leurs rêves. Ou alors ton enfant est totalement réveillé alors qu’il serait l’heure de dormir. Si tu sais pour quelle raison ton trésor refuse de dormir, tu pourras facilement résoudre le problème.

Conseils pour une bonne nuit

  • Au moment du coucher, les parents mettent souvent inconsciemment les enfants sous pression. Peut-être aussi parce qu’ils ont peur de ce qui va se passer une fois que la lumière sera éteinte dans la chambre d’enfant. Sache que tous les enfants ont des antennes et perçoivent très bien l’humeur des parents. Si tu manifestes de la nervosité ou de la colère, les enfants le sentiront. Il est donc essentiel de rester calme.
  • Commence à calmer le jeu environ une heure avant le coucher les enfants. Eteins la télévision ou la console et empêche les enfants de s’exciter.
  • Tu peux aussi avancer l’heure du repas du soir, car les enfants ont besoin d’un moment de digestion avant de se coucher.
  • Communique clairement et tranquillement. Il est important que les enfants aillent se coucher en étant d’humeur positive.
  • Veille à ce tes enfants aient de bonnes habitudes et à ce que le rituel du soir ne change pas d’un jour à l’autre.
  • Ne discute pas avec tes enfants de problèmes ou soucis avant le coucher ! (Sauf si l’enfant en parle spontanément. Prends alors le temps de chercher des solutions avec lui).
  • Veille à ce que le sujet du coucher ne soit pas lié à un contexte négatif. Les enfants ne doivent pas considérer le repos comme un DEVOIR. Tu peux leur en parler de manière positive, par exemple :
    Sais-tu que le fait de dormir aide à grandir et à devenir fort ? Ton cerveau et ton corps grandissent plus vite que ceux des adultes. Tu as donc besoin de plus de sommeil que nous. Et ton corps apprend même en dormant !
    Ton corps doit maintenant se reposer – pour que tu sois en forme demain pour jouer au foot !
    Viens dans ton lit bon chaud et douillet.
Afficher

Un endroit agréable pour dormir

Aménage pour ton enfant un endroit calme, sombre et agréable pour dormir. Le lit doit être un lieu de bien-être. Télévision, ordinateur, tablette ou téléphone portable ne doivent pas se trouver dans la chambre d’enfant.

Des rituels fixes pour un sommeil sain

Les rituels avant le coucher sont un excellent moyen pour aider ton enfant à s’endormir. Choisis des activités qui calment ton enfant et le détendent. Un bain chaud, un massage, des caresses sur le dos ou une histoire.

Si ton enfant a toujours soif une fois qu’il est couché, pose une bouteille d’eau à côté de son lit. L’odeur de maman ou papa peut aussi avoir un effet calmant. Tu peux lui donner un T-shirt que tu as porté comme doudou. Une veilleuse peut chasser les mauvais esprits, car les petits ont souvent peur dans le noir. Un variateur de lumière peut aussi aider à atténuer lentement l’éclairage.

Tu peux aussi lire ou raconter une belle histoire à ton enfant lorsqu’il est couché dans son lit. Cela lui changera les idées. Vous pouvez également feuilleter ensemble un livre d’images. Si ton enfant va déjà l’école, il peut écouter seul un CD ou regarder un livre jusqu’à ce que tu lui dises d’éteindre la lumière. Certains enfants s’endorment déjà pendant ce rituel.

Faire confiance

Ne prends jamais à la légère les pleurs de ton enfant. Car les petits n’ont en général pas d’arrière-pensées et ne cherchent pas à te tromper. Certains ont vraiment peur du noir, souffrent si tu quittes la pièce et les laisses seuls, d’autant plus si tu décides de fermer la porte. Si tu entends ton enfant pleurer, retourne vers lui afin de l’aider à se calmer. Les peurs des enfants ne sont jamais infondées et doivent donc toujours être prises au sérieux par les adultes.

Explique par exemple à ton enfant ce que tu vas encore faire après avoir quitté sa chambre. Dis-lui que quand tu auras fini de ranger la cuisine, tu viendras voir encore une fois s’il est endormi. Ton enfant saura ainsi que tu ne le laisses jamais seul et sera rassuré.

Appréciation

Plus d'informations sur le sujet

Aucun article disponible