Enceinte et désirs sexuels ?

Enceinte et désirs sexuels ?

Il n’existe aucune preuve scientifique montrant que les relations sexuelles pendant la grossesse pourraient avoir des répercussions négatives. Toutefois, la question préoccupe autant les futures mamans que les futurs papas. Le gynécologue, le généraliste ou la sage-femme peuvent être consultés en cas de doute.

Publicité

Qu’en est-il du désir sexuel pendant la grossesse ?

La grossesse modifie le besoin et le désir sexuel. Que tu aies davantage de désir ou moins qu’avant la grossesse, ce changement est tout à fait normal !

La libido est souvent réduite pendant le premier tiers, car nausées et fatigue prédominent. Au deuxième tiers, le ventre s’est déjà plus ou moins arrondi, et les partenaires devront peut-être trouver de nouvelles positions. La femme enceinte éprouve souvent davantage de désir sexuel pendant cette phase. Comme la zone intime est plus irriguée, certaines femmes ressentent les rapports sexuels plus intensément et parviennent plus facilement à l’orgasme. Pendant le dernier tiers, l’envie peut être réduite à cause de maux de dos, de brûlures d’estomac, du volume du ventre et des sécrétions du colostrum s’écoulant des seins.

Les relations sexuelles sont-elles nuisibles pour l’enfant ?

L’enfant ne remarque absolument rien. Il est bien protégé dans l’utérus, et le liquide amniotique intercepte toutes les secousses. Les hommes craignent parfois de pénétrer la femme jusqu’à l’enfant. Mais cela est anatomiquement impossible ! L’homme doit cependant être prudent si une pénétration profonde est désagréable ou douloureuse pour la femme.

Jusqu’à quand le couple peut-il avoir des relations sexuelles pendant la grossesse ?

Les relations sexuelles sont généralement possibles jusqu’à l’accouchement. Des discussions ont cependant lieu au sujet du sperme qui contient de la prostaglandine pouvant déclencher des contractions. Certains déconseillent d’avoir des rapports sans préservatif les derniers jours avant l’accouchement. D’autres préconisent des rapports non-protégés comme accoucheur naturel, car les prostaglandines ramollissent le col d’utérus et facilitent son l’ouverture si la femme est prête à accoucher.

Quand est-il conseillé de renoncer aux relations sexuelles ?

Il est recommandé de renoncer aux rapports sexuels pendant la grossesse en cas de risque de rupture précoce de la poche des eaux, de contractions précoces, si la femme a déjà fait une fausse-couche, en cas de pertes sanguines, d’insuffisance du col de l’utérus (le col est plus ramolli et plus court que normalement), de placenta prævia (le placenta se situe dans la partie inférieure de l’utérus), de grossesse multiple, d’infection vaginale et de risque d’infection élevé, de col de l’utérus trop court, ou de dilatation précoce du col. Consulte le gynécologue en cas de doute.

Que puis-je faire si mon partenaire craint de coucher avec moi ?

La discussion avec ton partenaire est le meilleur moyen pour faire face à une éventuelle crainte. En couple, vous pouvez aussi consulter le gynécologue et leur faire part de vos questions et doutes.

Après l’accouchement, à partir de quand puis-je de nouveau avoir des rapports sexuels ?

Les lésions liées à l’accouchement sont guéries environ six semaines plus tard et les lochies tarissent aussi. Les rapports sexuels sont alors de nouveau possibles sans souci.

Tags:

Ton appréciation

0/5 (0 Stimmen)

COMMENTAIRES (0)