Toxémie gravidique pendant la grossesse

Toxémie gravidique pendant la grossesse
Toxémie gravidique pendant la grossesse © Superingo - AdobeStock.com

La toxémie gravidique de la femme enceinte (pré-éclampsie, gestose) est une maladie apparaissant au dernier trimestre de la grossesse. C’est à partir de la 20e semaine de grossesse que les changements de ton corps peuvent devenir douloureux. Il ne s’agit pas toujours d’une maladie. Cependant la situation se dégrade parfois et les symptômes doivent être pris au sérieux, surtout s’ils sont accompagnés d’hypertension.

Publicité

Symptômes d’une pré-éclampsie

La pré-éclampsie n’apparaît qu’après la 20e semaine de grossesse. Les symptômes caractéristiques sont des maux de tête, des troubles de la vision, des douleurs dans le haut du ventre, de la rétention d’eau (œdèmes) marquée, ainsi qu’un sentiment de malaise physique général. La pression est élevée (hypertension) et on trouve une plus forte concentration de protéines dans l’urine. Si tu souffrais déjà d’hypertension avant la grossesse, ta pression doit être surveillée plus souvent que chez d’autres femmes enceintes. Tes médicaments seront contrôlés et si besoin adaptés pour tenir compte de la sécurité de l’enfant. Le repos au lit est recommandé en cas d’hypertension. En cas de pression trop élevée, tu seras hospitalisée pour être surveillée et traitée. Surveille soigneusement ton poids pour détecter d’éventuels œdèmes. Les nausées et les vomissements sont également des symptômes typiques. Le corps réagit fortement à un état de santé qui peut être dangereux pour la maman et l’enfant. Cependant les nausées et les vomissements peuvent être liés à la surcharge en fin de grossesse ou à une position défavorable du bébé. Les symptômes ne sont donc pas toujours dangereux, mais n’hésite pas à consulter ton médecin. Un diagnostic donné à l’hôpital est conseillé dans cette situation. Si tu vas rapidement mieux et que le corps médical n’a rien trouvé d’inquiétant, tu peux rentrer chez toi et profiter de la fin de la grossesse. Lorsque des doutes concernant ta santé subsistent, il est mieux pour toi et ton bébé de bénéficier d’une surveillance étroite à l’hôpital. 

Retard de croissance de l’enfant

Une pré-éclampsie non décelée à temps peut provoquer un manque d’éléments nutritifs et d’oxygène pour l’enfant, en raison d’une mauvaise irrigation du placenta. Cela peut conduire à un retard de croissance de l’enfant, ce qui signifie que l’enfant n’aura pas un poids suffisant à la naissance. Le syndrome HELLP est une variante de la pré-éclampsie qui va de pair avec une réduction des plaquettes sanguines. Dans des cas graves de pré-éclampsie, une provocation immédiate de l’accouchement est envisagée.

Examens pendant la grossesse

Tes valeurs sanguines ainsi que les protéines dans l’urine sont contrôlées lors de chaque consultation préventive. Une surveillance est exigée en cas d’anomalies. Il existe plusieurs variantes de pré-éclampsie ou gestose. Seule une surveillance médicale intensive peut déterminer de quelle forme il s’agit. C’est pour cette raison que les personnes ou les femmes enceintes concernées sont hospitalisées. Les médecins peuvent ainsi agir rapidement au moindre changement.

Gestose avant l’accouchement

Veille à bien calculer ton terme. La probabilité d’une pré-éclampsie augmente si le terme est dépassé. Des mamans ayant eu une pré-éclampsie pendant une grossesse précédente sont plus facilement sujettes à une récidive. Le surpoids, le diabète et une grossesse multiple sont aussi des facteurs de risque. Des douleurs en fin de grossesse ne sont pas inhabituelles. Le bébé grandit et prend du poids de semaine en semaine.

Consulte cependant un médecin en cas de douleurs au niveau des reins. Il pourrait s’agir de symptômes de gestose.

Si tu ressens des désagréments inhabituels lorsque le terme s’approche, il peut s’avérer utile de recalculer le terme. Suivant le résultat, une provocation de l’accouchement doit être envisagée au plus vite.

Tags:

Ton appréciation

4,5/5 (2 Stimmen)

COMMENTAIRES (0)