Hormones en folie pendant la grossesse

Hormones en folie pendant la grossesse © AdobeStock.com

Les hormones sont les substances messagères du corps. Elles régulent de nombreux processus complexes du métabolisme. Pendant une grossesse, les hormones de grossesse féminines œstrogène, progestérone et gonadotrophine chorionique humaine (HCG) adaptent l’organisme de la maman aux besoins de l’enfant à naître.

Publicité

Les variations hormonales sont dues au fait que leur production pendant une grossesse se déplace des ovaires (lieu de production en dehors de la grossesse) au placenta. Comme ce déplacement se fait petit à petit, il y a un excès hormonal pendant les trois premiers mois de grossesse. Même la femme la plus terre à terre peut soudainement se transformer en une adolescente lunatique. Dès que le placenta fonctionne correctement, cet état exceptionnel disparaît heureusement, en général vers le 5e mois de grossesse. Certaines femmes sont épargnées de cet excès de production hormonale. Si tes hormones te jouent déjà des tours, il peut être utile de se pencher sur le rôle important qu’elles jouent pour le développement de ton bébé.

Les hormones de la grossesse – leurs fonctions et effets secondaires

Gonadotrophine chorionique humaine (HCG)
L’hormone HCG est un stimulant important pour la production des hormones progestérone et œstrogène qui sont nécessaires pour que le bébé à naître se développe au mieux. Presque tous les tests de grossesse fonctionnent en indiquant un taux élevé de HCG dans l’urine ou le sang. Selon des études, cette hormone serait aussi responsable des nausées typiques de la grossesse.

Progestérone
L’hormone du corps jaune est la plus connue de la famille des gestagènes. Elle doit assumer une multitude de tâches en cas de fécondation de l’ovule. Cette hormone augmente la circulation sanguine, empêche les contractions prématurées de l’utérus et épaissit sa muqueuse. En outre, elle favorise une meilleure irrigation sanguine du bassin et stimule la production du lait maternel. Son effet décontractant ralentit cependant l’intestin. Le fait de devoir uriner fréquemment pendant les premières semaines de grossesse est aussi dû à la hausse de la sécrétion de progestérone.

Œstrogène
Cette hormone typiquement féminine permet la maturation de l’ovule. En cas de grossesse, elle est responsable de veiller à ce que le système cardiovasculaire s’adapte aux changements physiques et à ce que le bébé reçoive ainsi suffisamment d’oxygène. L’œstrogène aide aussi à préparer les glandes mammaires à la lactation. Grâce à la hausse d’œstrogène, une meilleure irrigation est assurée, ce qui fait paraître le teint plus frais et les cheveux plus sains.

L’ocytocine est aussi une des hormones de grossesse qui joue un rôle important en fin de grossesse. Elle possède des propriétés qui stimulent les contractions et aident à étirer l’utérus et le plancher pelvien pour l’accouchement.

Le grand huit des sentiments pendant la grossesse – conseils pour lutter contre les hauts et les bas psychiques

La distraction est le meilleur remède contre toute sorte de déséquilibre psychique. L’homéopathie ou par exemple des tisanes calmantes comme la valériane peuvent aider à atténuer les variations d’humeur. Renseigne-toi d’abord auprès de ton médecin ou de ta sage-femme. Il n’existe pas de pilule contre la baisse de moral, mais une foule d’autres possibilités pour que tu retrouves ton équilibre :

  • Une promenade en plein air t’aide à te changer les idées et stimule le système circulatoire.
  • Un bain moussant sensuel et relaxant repose et aide à chasser les soucis.
  • Une soirée de détente sur le canapé avec ton film préféré ou de la musique libère l’esprit.
  • Parler avec ta personne préférée, ton partenaire, ton amie ou d’autres femmes enceintes de tes angoisses et tes soucis.
  • Accepter tout simplement les sentiments aide aussi. Les larmes sont un orage purifiant pour l’esprit. Il ne faut pas en avoir honte.

Quand la partenaire semble soudainement être une autre personne – conseils pour les futurs pères

La grossesse en soi est déjà une aventure pour les deux partenaires qui formeront bientôt une famille et se préparent au fait de devenir parents. Les futurs pères doivent parfois supporter beaucoup quand les variations hormonales s’abattent sur leur partenaire enceinte. De l’humour et le fait de savoir que cette phase est passagère aident les pères à rester calmes. Une femme enceinte énervante, pleurnicheuse ou même parfois injuste a seulement besoin d’une chose : que son partenaire la prenne dans ses bras et fasse preuve à son égard d’une grande compréhension.

Tags:

Ton appréciation

0/5 (0 Stimmen)

COMMENTAIRES (0)