Examens pendant la grossesse

Les examens prénataux © zinkevych - AdobeStock.com

Normalement, tu auras sept examens préventifs pendant la grossesse chez un gynécologue ou une sage-femme. S’il s’agit d’une grossesse à risque (ou si des symptômes sont détectés), la sage-femme doit collaborer avec un médecin.

Publicité

Examens préventifs pendant la grossesse

Si tu penses être enceinte et que ton test de grossesse est positif, tu es probablement enceinte de quatre à six semaines. Il est cependant possible que ton gynécologue t’examine seulement vers la 11e ou 12e semaine de grossesse, car l’ordonnance sur les prestations de l’assurance des soins ne prévoit qu’un examen préventif avant la 16e semaine de grossesse. D’autres examens suivront toutes les quatre semaines, puis tous les quinze jours dès la 32e semaine. Sept contrôles sont généralement suffisants jusqu’à la naissance s’il s’agit d’une grossesse sans risque. D’autres contrôles seront ajoutés en cas de complications ou de dépassement du terme de l’accouchement.

La plupart du temps, une échographie sera effectuée entre la 9e et la 14e, la 19e et la 22e, la 29e et la 32e semaine de grossesse. Il est conseillé de se rendre à chaque examen.

Le premier examen préventif

Le premier examen nécessite un peu plus de temps. Le gynécologue fera une anamnèse. Il déterminera le groupe sanguin, le taux de fer, la valeur de l’hémoglobine et te demandera si tu as eu certaines maladies comme la rubéole, le diabète ou la toxoplasmose. Le facteur rhésus est aussi déterminé et un test de dépistage d'anticorps effectué pour détecter une éventuelle incompatibilité de groupe sanguin entre ton enfant et toi.

Ton poids est aussi important au début de la grossesse et chaque entretien te prépare à l’accouchement.

Qu’est-ce qui est contrôlé lors des examens préventifs ?

Une prise de sang, un test d’urine, ainsi que la mesure de la tension artérielle et du poids font partie de la routine. À partir de ces valeurs, ta santé et la croissance du bébé sont surveillées. Grâce à l’analyse de sang, un diabète peut par exemple être détecté. L’échographie fait aussi partie de l’examen pour mesurer la taille du fœtus et sa fréquence cardiaque.

N’attends pas le prochain examen si tu ne te sens pas bien, mais consulte tout de suite ton médecin.

Diagnostic prénatal

Le diagnostic prénatal sera adapté en fonction de ta semaine de grossesse. Le dépistage du premier semestre sera réalisé entre la 12e et la 14e semaine de grossesse. La clarté nucale (CN) est alors mesurée chez le fœtus, combinée avec deux analyses hormonales.

Une anomalie chromosomique peut être exclue par l’amniocentèse ou la choriocentèse. Cet examen est remboursé par les caisses-maladie pour chaque femme enceinte à partir de 35 ans.

Examens préventifs dès la 20e semaine de grossesse

L’examen préventif de la 20e à la 23e semaine de grossesse est particulièrement beau. Avec un peu de chance, vous pourrez observer à l’échographie comment le bébé bouge. Le développement des organes est mesuré et renseigne sur la manière dont ton bébé se développe. Ta circonférence abdominale, ton poids et ta tension artérielle sont des facteurs importants. La quantité de liquide amniotique joue aussi un rôle à ce stade de la grossesse.

Examens préventifs dès la 24e semaine de grossesse

Entre la 24e et la 28e semaine de grossesse, un test de tolérance au glucose est recommandé pour dépister le diabète gestationnel. Un diabète pendant la grossesse n’est pas inhabituel. Ne t’inquiète pas si ton taux de sucre dans le sang est parfois élevé. Ton médecin te renseignera à ce sujet.

Le test de détection des anticorps sera répété pour vérifier si une incompatibilité des groupes sanguins est survenue entretemps.

Entre la 26e et la 28e semaine de grossesse, le médecin te questionnera sur le déroulement de la grossesse et les mouvements du bébé. La position du bébé, le rythme cardiaque et le placenta seront contrôlés. La circonférence abdominale renseigne à nouveau sur le développement du bébé et sera comparée avec la date de l’accouchement.

D’autres examens préventifs

Une femme enceinte qui est rhésus négatif aura dès la 28e semaine de grossesse une injection d’immunoglobulines anti-D.

Après la 32e semaine de grossesse, une autre prise de sang sera effectuée pour dépister une éventuelle infection par le virus de l’hépatite B. Il risquerait d’infecter le bébé pendant l’accouchement.

À la 36e semaine de grossesse, une autre échographie est recommandée pour déterminer la position de l’enfant avant l’accouchement, pour vérifier le placenta et pour déterminer le rapport entre le liquide amniotique et la taille du bébé.

Au cours de la 38e semaine de grossesse, juste avant l’accouchement, un frottis permet de dépister si des bactéries se situent sur les voies d’accouchement pour éviter une infection du nouveau-né, par exemple d’une pneumonie. Il s’agit généralement de streptocoques B. En cas de test positif, un traitement adapté peut être administré avant ou pendant l’accouchement.

 

Tags:

Ton appréciation

0/5 (0 Stimmen)

COMMENTAIRES (0)