Enceinte : est-il possible de prendre l’avion ?

Enceinte : est-il possible de prendre l’avion ?

Les compagnies aériennes ont des restrictions concernant les femmes enceintes, et certains pays également concernant l’admission. Une femme enceinte doit donc se renseigner impérativement avant de partir en voyage. Il est conseillé de conclure une assurance annulation et une assurance-maladie pour l’étranger avant de planifier un voyage !

Publicité

Prendre l’avion, jusqu’à quelle semaine de grossesse ?

Un voyage un avion est en principe possible si le terme est encore éloigné. L’IATA (International Air Transport Association) demande dès la 36e semaine de grossesse une attestation médicale prouvant explicitement l’aptitude à voyager en avion. Il s’agit d’éviter des frais élevés dus à un atterrissage d’urgence. Cependant, de nombreuses compagnies aériennes exigent déjà avant la 36e semaine de grossesse une attestation médicale ou refusent catégoriquement de laisser voyager les femmes enceintes. Les mesures sont encore plus sévères lorsqu’il s’agit de grossesses multiples.

Quand n’ai-je pas le droit de prendre l’avion ?

Les voyages en avion sont déconseillés en cas de grossesse à risque. Les contre-indications sont le placenta prævia (le placenta se situe dans la partie inférieure de l’utérus), la menace d’un accouchement prématuré, l’aviophobie, le risque élevé de thrombose, le fait que la femme ait déjà fait une fausse couche ou eu un enfant prématuré, de fortes nausées, de l’hypertension liée à des maladies pendant la grossesse (tension artérielle élevée), le col de l’utérus dilaté ainsi que l’accouchement imminent. Consulte le gynécologue avant chaque voyage en avion. Il te fera aussi une attestation.

Quels sont les risques pour l’enfant et la maman lors d’un vol ?

Le risque de thrombose pour les femmes enceintes est plus important que le risque lié à la teneur en oxygène en cabine ou l’exposition aux rayonnements cosmiques. Il est conseillé de porter des bas de contention pour diminuer le risque de thrombose. En outre, la femme enceinte doit se lever plusieurs fois, faire des pas et beaucoup boire pendant le vol. Il est aussi recommandé de mettre des habits souples et confortables. En accord avec le médecin traitant, une injection pour prévenir une thrombose peut être indiquée.

Est-ce que le fait d’avoir peur en avion peut nuire à l’enfant à naître ?

L’aviophobie entraîne du stress qui influencera l’enfant à travers l’organisme maternel. Le bébé réagira par exemple par de l’agitation. Des médicaments anxiolytiques, comme les benzodiazépines qui sont parfois utilisés pour traiter l’aviophobie, sont nocifs pour l’enfant. L’homéopathie, les fleurs de Bach, la valériane et la lavande peuvent être utilisées en accord avec le gynécologue.

Est-ce que le scanner à l’aéroport est nocif pour l’enfant ?

Les scanners sont souvent des détecteurs de métaux qui fonctionnent via des champs magnétiques inoffensifs. Les scanners corporels radiologiques sont rarement utilisés et les doses de rayons sont trop infimes pour causer des dégâts. Si tu as quand même des doutes, tu peux demander une fouille corporelle au lieu du scanner.

Quels endroits sont déconseillés pour un voyage en avion ?

Ne voyage pas dans les régions où les soins médicaux, et en particulier les soins d’urgence, ne sont pas bons. En outre, vérifie d’abord quelles sont les conditions pour entrer dans le pays choisi pour les vacances. Les Etats-Unis par exemple refusent l’entrée sur leur territoire si l’enfant pourrait y naître, car il obtiendrait automatiquement la nationalité américaine. Une femme enceinte peut y entrer seulement si elle peut prouver qu’elle dispose d’une assurance-maladie suffisante et du billet de retour dans son pays de départ.

Tags:

Ton appréciation

5/5 (1 Stimme)

COMMENTAIRES (0)