Diabète de grossesse

Diabète de grossesse
Diabetes in der Schwangerschaft © kzenon - istockphoto.com

Le diabète est l’une des maladies les plus fréquentes pendant la grossesse. Ce trouble de la tolérance au glucose, appelé aussi diabète gestationnel, se normalise généralement après l’accouchement. S’il n’est pas traité, les valeurs glycémiques trop élevées peuvent cependant causer des troubles du développement de l’enfant à naître et des complications à l’accouchement.

Publicité

Un test qui contrôle les valeurs glycémiques pendant la grossesse permet de poser le diagnostic et de protéger le bébé à naître. Soumets-toi de bonne heure au test si tu présentes l’un des facteurs de risque suivants : surpoids, âge supérieur à 30 ans et prédisposition génétique au diabète. En effet, la maladie est souvent asymptomatique. Tu peux cependant être atteinte de diabète de grossesse sans présenter l’un des facteurs de risque connus.

Alimentation saine et équilibrée pendant la grossesse

La maladie est souvent asymptomatique. Un sentiment de soif plus prononcé et une pression sanguine plus élevée sont généralement considérés comme étant normaux pendant la grossesse. Seul un test permet de savoir si tu es atteinte du diabète de grossesse. La variante simple de ce test est couverte par la caisse-maladie. Le taux de glycémie dans l’urine est alors mesuré. Mais l’urine ne permet pas de détecter chaque diabète gestationnel de grossesse, raison pour laquelle une mesure de la glycémie est la variante la plus probante. Un tel test est effectué au cours du 6e mois. Les valeurs glycémiques sont mesurées à jeun, puis une heure et deux heures après consommation d’une solution sucrée. Des valeurs trop élevées signifient que la femme enceinte souffre d’un diabète de grossesse.
Normalement, chaque future maman peut gérer un léger diabète de grossesse en modifiant son alimentation. Cinq à six petits repas répartis pendant la journée sont mieux supportés que les deux à trois repas principaux. De nombreuses jeunes femmes enceintes pensent qu’elles doivent « manger pour deux ». Mais jusqu’à la 20e semaine de grossesse environ, le corps de la mère n’a pas besoin de substances nutritives supplémentaires. Ce n’est qu’à partir de la 25e semaine de grossesse que le besoin est légèrement plus élevé. Il est déjà couvert avec un verre de lait supplémentaire ou une banane. Pour en savoir plus sur la prise de poids pendant la grossesse....

Profiter des examens préventifs pendant la grossesse

Si le médecin te diagnostique un diabète gestationnel de grossesse, il n’y a aucune raison de paniquer. Dans la plupart des cas, une alimentation (diète) spécifique permet de normaliser les valeurs glycémiques pendant la grossesse. Une dose d’insuline supplémentaire n’est nécessaire que dans 15% des cas. La notion de diète signifie dans ce contexte une alimentation adaptée aux besoins pendant la grossesse. L’assiette de la future maman doit être la plus multicolore possible : beaucoup de légumes, de fruits, différents produits laitiers, peu de gras. Si le diabète de grossesse n’est pas diagnostiqué ou que le plan d’alimentation du médecin ou de la diététicienne n’est pas respecté par la future maman, l’excès de sucre va être transmis au bébé par le placenta et assimilé en tant que graisse corporelle. Il en résultera un poids de naissance élevé. L’accouchement d’un gros bébé est plus difficile et son approvisionnement en oxygène sera perturbé. Presque toutes les mères souffrant d’un diabète de grossesse non traité doivent subir une épisiotomie. Un bébé sur deux vient au monde par césarienne d’urgence ou avec la ventouse, ce qui entraîne des risques supplémentaires.

Heureusement, le diabète de grossesse peut être traité facilement. Si tu te rends régulièrement aux contrôles recommandés, tu permettras à ton bébé de prendre un bon départ dans la vie.

Tags:

Ton appréciation

5/5 (2 Stimmen)

COMMENTAIRES (0)