Changements physiques en cas de grossesse

Changements physiques en cas de grossesse
Changements physiques en cas de grossesse © Prostock-studio - AdobeStock.com

Le petit ventre qui apparaît après douze semaines environ n’est de loin pas l’unique changement dû à la grossesse. Le corps d’une future mère s’adapte à l’enfant qui grandit en elle et se prépare à l’accouchement. Cette situation a de beaux côtés, mais aussi des aspects astreignants.

Publicité

Comment se modifie le corps de la femme en cas de grossesse ?

Le ventre d’une future mère grossit pour faire de la place à l’enfant à naître. De plus, l’équilibre hormonal d’une femme enceinte se modifie. Généralement, les cheveux deviennent plus brillants et la peau se raffermit, donnant à la femme ce rayonnement particulier à la grossesse. Le fait que la peau soit plus ferme est dû à la rétention d’eau, qui peut cependant aussi entraîner un gonflement des chevilles et des varices.

Symptômes de grossesse peu fiables

Au début de la grossesse, le corps de la femme subit de nombreux changements. Certains sont considérés comme des symptômes de grossesse peu fiables. L’absence de règles en fait par exemple partie. Les menstruations ne doivent pas être confondues avec le saignement dit de nidation, des pertes sanguinolentes apparaissant entre le cinquième et le dixième jour à compter de la fécondation et qui sont dues à la nidation de l’ovule dans l’utérus. Les nausées, vomissements et une tension dans les seins sont également des signes de grossesse. La peau a pour sa part tendance à se modifier. Les mamelons et l’entrée du vagin prennent généralement une coloration plus foncée. A partir de la 18e semaine de grossesse environ, la future maman pourra percevoir les mouvements de son enfant.

L’évolution pendant la grossesse

Le premier trimestre est en principe le plus épuisant pour une femme enceinte. La plupart d’entre elles ont de la peine à dormir et sont fatiguées. Les changements physiques augmentent le rythme cardiaque et la fréquence respiratoire. Les femmes enceintes ont plus régulièrement besoin d’uriner. Certaines ont tendance à être constipées et souffrent d’hémorroïdes ou de brûlures d’estomac. Les modifications du métabolisme peuvent entraîner un diabète (diabetes mellitus) dit de gestation parce qu’il survient pendant la grossesse.
Les futures mères se sentent généralement en pleine forme pendant le deuxième trimestre de grossesse, les troubles du premier trimestre ayant alors disparu. Lors du dernier trimestre, le corps se prépare à l’accouchement.
La prise de poids moyenne et recommandée d’une femme de corpulence normale se situe entre 11,5 et 16 kilos. Il est conseillé aux femmes souffrant de surpoids de prendre moins, soit entre 5 et 11,5 kilos. Les femmes très minces peuvent quant à elles prendre davantage de kilos.

L’homme subit-il aussi des changements ?

Il va de soi que la grossesse a aussi une influence sur l’homme : en plus de l’immense joie qu’il ressent, il est parfaitement normal que le futur père ait parfois des craintes ou se fasse du souci.

Outre les composantes psychiques, des changements physiques peuvent aussi survenir chez l’homme : lorsque le père semble aussi « être enceint », on parle du syndrome de couvade. Ce syndrome se caractérise par une prise de poids de 10 à 15 kilos en quelques mois, accompagnée de troubles typiques de la grossesse tels que nausées, forte fatigue, fringales, ainsi que maux de dos, de tête et de ventre. Des études scientifiques ont montré que le taux de prolactine augmentait même chez certains alors que leur taux de testostérone diminuait. Après l’accouchement, le taux d’hormones revient à la normale et les troubles disparaissent.

Tags:

Ton appréciation

4/5 (1 Stimme)

COMMENTAIRES (0)