Assimilation de l’accouchement

Assimilation de l’accouchement
Assimilation de l’accouchement © natalialeb - AdobeStock.com

L’accouchement se déroule généralement comme il se doit : tu as bien géré, tu es en forme et tu te rétablis peu à peu pendant la période post-partum. Profitant de quelques jours pour te reposer et te remettre de tes émotions, tu profites du temps que tu pourras passer avec ton ou tes bébé(s). Malheureusement, toutes les mères ne vivent pas cette période aussi bien : parfois, la naissance ne se déroule pas sans difficulté et laisse, par exemple, une grande tristesse.

Publicité

Un accouchement pas très agréable

La naissance ne se déroule pas toujours comme les parents l’espèrent. Une naissance prématurée, l’utilisation nécessaire de moyens auxiliaires pour sortir le bébé ou une césarienne d’urgence peut avoir lieu. Si tu as eu des problèmes à l’accouchement, une assimilation de ton vécu est importante : ta relation avec ton bébé peut être influencée durablement par des souvenirs négatifs. L’événement de la naissance te prend, ainsi qu’à ta famille, de la force et de l’énergie qui peuvent être investies plus raisonnablement.

De plus, un accouchement mal vécu a parfois des conséquences sur la sexualité de la mère et, par-là, aussi sur son couple. Heureusement, depuis, beaucoup de psychologues se sont spécialisés dans le domaine de la dépression post-natale et de la charge de l’événement de la naissance : plus besoin de la porter seule.

Dépression post-natale

Après la naissance, une dépression post-natale est relativement courante, les statistiques considèrent qu’une mère sur quatre en souffre. Cependant, il faut la différencier de ce que l’on appelle le baby blues. Celui-ci commence quelques jours après la naissance : la mère pleure facilement, se sent mal et se préoccupe pour son bébé et, souvent, elle est fatiguée et irritée. La fluctuation du taux d’hormones, extrêmement élevé après la naissance, est responsable de cet état, qui disparaît généralement de lui-même quelques jours plus tard. En revanche, lors d’une dépression post-natale, cet état persiste et doit être traité. Les raisons d’une dépression post-natale sont souvent une dépression datant d’avant l’accouchement ou une surcharge lors de l’accouchement : cette maladie doit être traitée dans tous les cas.

Une naissance difficile

Certaines femmes considèrent la naissance de leur bébé comme un événement terrible. Des années plus tard, l’assimilation leur pose encore problème. Plusieurs femmes âgées, parfois grand-mères, racontent leur accouchement lourd de conséquences. Si pour toi aussi cette expérience — en réalité heureuse ¬— est liée à la douleur, la blessure, le sentiment d’impuissance, d’être dépassée par les événements, il est nécessaire de chercher une aide professionnelle.

Tu n’es pas seule

Même si la dépression post-natale est encore un sujet tabou pour beaucoup de femmes, il ne faut pas que tu essaies de t’en sortir seule. Tu peux bénéficier seule ou avec ton partenaire d’une aide pour assimiler l’accouchement et retrouver le plus vite possible la vie normale d’une petite famille.

Tags:

Ton appréciation

4,5/5 (2 Stimmen)

COMMENTAIRES (0)