Acide folique – vitamine importante pour l’enfant à naître

Couvrir correctement les besoins en acide folique © Ivan Kruk - AdobeStock

Surtout pendant la grossesse, l’acide folique est important pour prévenir les malformations chez l’enfant à naître. Mais comment agit-il exactement et que dois-tu savoir à ce sujet ?

Publicité

Acide folique, folate et vitamine B9 : de quoi s’agit-il ?

L’acide folique est la forme synthétique du folate, une vitamine hydrosoluble qui est aussi connue sous le nom de vitamine B9. Contrairement au folate, il n’est pas contenu dans les aliments, mais fait l’objet d’apports sous forme de complément alimentaire. L’acide folique se différencie du folate et doit d’abord être transformé dans une forme active avant pouvoir être assimilé par l’organisme.

Dans le système digestif, la quantité d’acide folique ingéré est partiellement transformée dans sa forme active qui est la vitamine B9. Une partie sera transformée dans le foie ou d’autres tissus. Chez certaines personnes, ce processus est lent et inefficace. Après avoir pris un supplément d’acide folique, ton organisme a besoin de temps pour tout transformer en vitamine B9. Même une petite quantité comme 200 à 400 µg par jour ne sera probablement entièrement métabolisé qu’à la prise suivante.

 La vitamine B9 aide l’organisme à produire et à conserver de nouvelles cellules. La formation de globules rouges nécessite particulièrement de disposer d’une quantité suffisante de cette vitamine. Un manque d’acide folique est donc une cause connue de l’anémie chez les adultes et les enfants. Le folate peut aussi aider les cellules à éviter des changements de leur ADN qui sont liés à l’apparition du cancer et du processus de vieillissement.

Acide folique et folate dans l’alimentation

L’acide folique est une forme synthétique de la vitamine B9 et n’est donc pas naturellement présent dans les aliments. Le folate cependant, la forme naturelle d’acide folique, peut être fourni par la nourriture. Les sources alimentaires naturelles du folate sont, entre autres, le foie, les asperges, les lentilles, les haricots, les edamame, l’épinard okra, les artichauts, les brocolis et d’autres légumes verts. L’acide folique est aussi souvent ajouté aux produits à base de céréales comme le pain ou certaines barres énergétiques. Un adulte a besoin en moyenne d’environ 400 µg d’acide folique par jour, tandis que les femmes enceintes ont besoin d’une quantité plus élevée, soit environ 600 µg par jour. L’apport quotidien régulier en acide folique ne devrait pas dépasser 1 mg, car des effets secondaires peuvent survenir en cas d’augmentation de la prise folique, notamment en cas de carence éventuelle de vitamine B12.

Prévention d’anomalies du tube neural pendant la grossesse

Un taux bas de folate au début de la grossesse a été mis en lien avec des anomalies du tube neural chez les nourrissons. L’enfant peut avoir des malformations du cerveau, de la colonne vertébrale et de la moelle épinière. Le spina-bifida est une malformation lourde de la moelle épinière et peut être dû à une carence en acide folique. Un spina-bifida est très rare, mais peut causer une multitude de problèmes pour l’enfant, comme des troubles du mouvement, des atteintes de la vessie et de l’intestin, ainsi que des difficultés d’apprentissage.

Prise de comprimés d’acide folique avant la grossesse

Jusqu’à 90% des femmes ont un taux de folate insuffisant pour une protection maximale contre les anomalies du tube neural. Il est alors recommandé de prendre environ 400 µg à 600 µg de folate par jour pour les femmes en âge de procréer et qui désirent une grossesse. Il est donc important de prendre des comprimés d’acide folique déjà deux à trois mois avant d’être enceinte. Le taux de folate pourra ainsi être constitué pour protéger ton futur bébé de manière optimale contre les anomalies du tube neural comme le spina-bifida.

Comme tu peux tomber enceinte au bout d’un mois, il est recommandé de commencer à prendre les comprimés d’acide folique déjà deux mois avant l’arrêt de la contraception. Tu peux aussi essayer de manger davantage d’aliments qui sont naturellement riches en vitamine B9. Un changement d’alimentation seul est cependant insuffisant pour assurer un taux de folate suffisamment élevé aux femmes enceintes. Un complément est toujours nécessaire.

Tu trouveras d’autres informations intéressantes au sujet de l’acide folique sur www.stiftung-folsäure.ch.

En savoir plus:

Acide folique et lait maternel

Acide folique et hyperactivité

Tags:

Ton appréciation

5/5 (1 Stimme)

COMMENTAIRES (0)