Que faire en cas de rupture de la poche des eaux ?

Que faire en cas de rupture de la poche des eaux ?

Que faire en cas de rupture (prématurée) de la poche des eaux ? La poche des eaux protège ton enfant et reste intacte jusque peu avant la naissance. Si elle se rompt prématurément, il est important de prendre immédiatement les mesures adéquates. Elles dépendent de la semaine de grossesse et vont de la thérapie antibiotique au déclenchement de l’accouchement.

Publicité

Les causes de la rupture prématurée de la poche des eaux

Les fissures de la poche des eaux se manifestent par des pertes de liquide amniotique. La femme enceinte ne souffrira pas obligatoirement de contractions, elles peuvent survenir plus tard ou pas du tout. Dès que tu remarques que la poche des eaux s’est rompue, rends-toi à l’hôpital. Les causes de la rupture prématurée peuvent être diverses mais ne sont pas toujours identifiées. Les infections de la partie inférieure de la poche sont une cause possible. Elles sont souvent indolores et peuvent conduire à une rupture spontanée de la poche dont la membrane est assouplie. Si tu attends des jumeaux ou davantage d’enfants, le risque de rupture prématurée de la poche des eaux est plus élevé. D’autres causes sont la position latérale de l’enfant dans le ventre, une pression élevée dans la poche et une surproduction de liquide amniotique. Pour éviter les infections, les femmes enceintes doivent maintenir l’équilibre du milieu vaginal, par exemple en évitant les gels douche trop parfumés. L’utilisation de préservatifs lors des relations sexuelles peut également constituer une protection supplémentaire contre les germes.

Dangers – la semaine de grossesse est décisive

Les germes pénètrent dans la poche par les éventuelles fissures et lésions. Il y a alors un risque pour la mère et l’enfant. La vie de ce dernier peut être mise en danger par les agents pathogènes contenus dans l’eau contaminée. Quant à la mère, elle risque une infection de l’utérus. Pour éviter l’infection, le médecin peut ordonner une thérapie antibiotique. Il décide si le traitement doit être administré lors d’un séjour à l’hôpital ou si le déclenchement de l’accouchement est la mesure adaptée. Dans de rares cas et uniquement si les défauts de la poche des eaux sont mineurs, l’ouverture peut aussi se refermer d’elle-même. Dans ce cas, seules quelques gouttes de liquide amniotique coulent. Lorsqu’un peu de liquide sort mais que l’ouverture ne se referme pas, le danger est plus élevé. Le liquide étant produit continuellement, un tel cas peut ne pas être découvert, même lors de l’échographie.

Procédure à suivre en cas de rupture de la poche des eaux

Dès qu’il y a suspicion de blessures de la poche des eaux, un médecin doit procéder à un contrôle. Lorsque les quantités sont faibles, il est souvent difficile de faire la différence avec l’urine. Dans ce cas, un test est effectué et détecte la présence de lgF-1, une protéine. Du papier de tournesol peut également être utilisé. Il se colore en bleu au contact du liquide amniotique. S’il s’agit de liquide amniotique, la prise de cortisone permet d’accélérer la maturation des poumons de l’enfant. Un accouchement prématuré comporte des risques pour l’enfant mais doit souvent être provoqué pour protéger la mère. La procédure appropriée est choisie en fonction de la semaine de grossesse. Pour être préparée à toutes les éventualités, il est important que tu aies toujours une personne de confiance à disposition en cas d’urgence. En cas de rupture de la poche des eaux, reste calme et demande à quelqu’un de te conduire à l’hôpital. Plus la grossesse est avancée, moins les effets sont graves en cas d’accouchement prématuré.

Tags:

Ton appréciation

5/5 (1 Stimme)

COMMENTAIRES (0)