Césarienne élective ou volontaire

Pendant la grossesse, une césarienne élective est souvent considérée comme une alternative facile pour diminuer le plus possible les douleurs de l’accouchement. Le fait de pouvoir fixer la date de l’accouchement séduit aussi de nombreuses femmes enceintes. La future maman peut ainsi se préparer. Il faut cependant toujours en parler au médecin traitant.

Au cours de ta grossesse, tu seras de plus en plus confrontée au sujet de l’accouchement. La césarienne compte à présent parmi les interventions de routine. Les femmes qui attendent leur premier bébé pensent beaucoup à l’accouchement, souvent avec crainte. Ne pas pouvoir estimer les douleurs de l’accouchement fait paniquer ou donne un sentiment d'impuissance à de nombreuses mamans. Voici une liste d’arguments pour et contre afin que tu aies quelques informations supplémentaires pour t’aider dans ta décision.

Publicité

Pour et contre une césarienne élective :

Pour :

  • Une césarienne sélective peut être planifiée pendant la grossesse.
  • Elle nécessite peu de préparation en comparaison avec l’accouchement naturel, pour lequel la future maman est préparée aux différentes phases et aux contractions.
  • Les douleurs sont beaucoup moins importantes.
  • Les risques d’une déchirure du périnée ou d’une épisiotomie sont évités.
  • Le vagin ne se déforme pas.
  • Il n’y a pas de problème d’incontinence après la naissance.
  • Les futures mamans qui sont très angoissées face à l’accouchement naturel se sentiront davantage rassurées avec une césarienne et la routine des médecins.

Contre :

  • Absence du sentiment de satisfaction qui est vécu par de nombreuses mamans après un accouchement naturel.
  • Lors d’une césarienne sélective, l’enfant est sorti brusquement de son cocon protégé pour se retrouver dans une salle d’opération bruyante et froide.
  • Les enfants qui naissent par césarienne ont un risque élevé de développer de l’asthme bronchique.
  • Le risque d’allergies augmente aussi.
  • Le nouveau-né ne s’est pas frayé « le chemin vers la vie », ce qui lui manquera.
  • La mobilité est limitée après une césarienne.
  • La patiente a des douleurs, elle doit rester couchée pendant une journée et ne peut pas se lever pour chercher son bébé elle-même.
  • L’effet de surprise d’un accouchement spontané est absent.
  • Le séjour à l’hôpital est prolongé.
  • Présence de risques liés à une opération.
  • Un autre enfant ne pourra pas naître par un accouchement spontané après une césarienne à cause du risque de rupture de la cicatrice.
  • Selon des études, les enfants venus au monde par césarienne, surtout ceux qui sont nés avant la 39e semaine de grossesse, ont souvent tendance à avoir des problèmes respiratoires.
  • Il existe des indices montrant que ces enfants ont aussi un risque élevé de développer un diabète de type 1.
    Les sages-femmes et les médecins déconseillent généralement la césarienne. Les contractions annoncent la venue au monde du bébé. La maman et l’enfant peuvent ainsi surmonter ensemble le premier obstacle.
Tags:

Ton appréciation

0/5 (0 Stimmen)

COMMENTAIRES (0)