Acariens – que faire ?

En général, les acariens sont inoffensifs, même si agrandis au microscope, ils ressemblent à de petits monstres. Ils ne piquent pas, ne mordent pas et ne transmettent pas de maladies. Ce sont cependant leurs déjections qui posent problème à de nombreuses personnes et notamment aux enfants. Après les pollens, les acariens représentent la deuxième cause d’allergie.

Publicité

Acariens : comment protéger ton enfant présentant un risque d’allergie

L’allergie aux acariens se développe souvent très tôt, mais peu de parents prennent les symptômes au sérieux. Les enfants jusqu’à six ans sont notamment sensibilisés aux acariens. Concrètement, cela signifie que le système immunitaire des enfants a déjà développé des anticorps contre les protéines contenues dans les déjections des acariens. Même si l’enfant ne présente pas encore de troubles, un test d’allergie aux acariens sera déjà positif.

Allergie aux acariens : les symptômes chez l’enfant et l’adulte

Lorsque le système immunitaire a développé des anticorps, les premières réactions allergiques se déclenchent chez l’enfant. Nez bouché, yeux qui piquent, toux et peine à respirer sont les conséquences de l’allergie aux acariens. Si ton enfant souffre déjà de dermatite atopique, il risque en outre de faire de l’eczéma. Les symptômes apparaissent toute l’année, mais sont plus marqués au début de la période chaude. Pendant les chaleurs, beaucoup d’acariens meurent en laissant derrière eux des allergènes supplémentaires qui se mélangent à la poussière et qui sont respirés.

Le lit : l’endroit préféré des acariens

Ces petits habitants invisibles aiment se tenir dans des endroits chauds et humides où l’être humain passe beaucoup de temps. Les squames (pellicules) de la peau, que l’on trouve en grande quantité dans le lit, sont la principale source de nourriture des acariens. Les symptômes de l’allergie sont généralement particulièrement marqués le matin et la nuit. Même si les symptômes sont légers, il est conseillé de prendre rapidement les mesures nécessaires, car l’allergie aux acariens peut entraîner de l’asthme.

Allergie aux acariens : comment protéger ta famille

La thérapie la plus efficace pour lutter contre les acariens consiste à bannir ces petits habitants indésirables de l’appartement pour que ton enfant allergique ne soit pas en contact avec eux.

Les lits de ta famille sont les endroits où les acariens préfèrent vivre. Equipe-les donc de housses pour matelas antiallergiques. Elles empêchent les déjections de partir dans l’air et ne laissent pas passer les squames de la peau. Les acariens sont donc privés de nourriture et meurent. De telles mesures permettent de réduire les troubles allergiques à hauteur de 99%. Si ta literie est synthétique et lavable à 60 degrés, tu n’as pas besoin de telles housses, car les acariens ne survivent pas aux températures élevées et disparaissent donc au lavage.

De plus, n’oublie pas de laver régulièrement tout le linge de lit de ta famille à haute température. Il est conseillé de laver fourres de duvet, de draps et d’oreillers chaque semaine, duvets et oreilles toutes les six semaines. Les housses spéciales antiallergiques pourront passer au lavage tous les trois mois environ.

 

Tags:

Ton appréciation

0/5 (0 Stimmen)

COMMENTAIRES (0)