Mon enfant me provoque et est impertinent !

Mon enfant me provoque et est impertinent ! © markcarper - AdobeStock.com

En cas d’affrontements entre enfants et parents, la situation dégénère souvent rapidement. Les paroles impertinentes entraînent alors des menaces. Comment gérer ces situations ?

Publicité

De nombreux parents connaissent ce type de réaction. Ils font tout pour rendre leur enfant heureux. Le ménage est fait, le plat préféré est au four. Ils ont joué toute la journée à SON UNIQUE jeu préféré qu’eux-mêmes détestent et soudain, coup de massue : « Fais cela toi-même » ou « Je me fiche de ce que tu dis. » Les réprimandes et menaces sont souvent la manière de réagir à un tel comportement.

Le cercle vicieux des émotions

Lorsque les enfants sont impertinents, les émotions des parents ont souvent tendance à déborder tôt ou tard. Des paroles insolentes ou provoquantes de l’enfant éveillent chez l’adulte des sentiments négatifs. Il se sent blessé, mal aimé, pas respecté et réagit en menaçant ou grondant.

Ta colère est compréhensible. Tu te donnes de la peine, tu offres à ton enfant une belle vie et souvent, tu ne comprends pas ses réactions. Il en résulte des mots qui dévalorisent la personne de l’enfant et non son comportement. Ces réactions entraînent la révolte de l’enfant et le cercle vicieux commence. Pour le casser, il est important de se poser une question :

Pourquoi mon enfant est-il impertinent ou me provoque-t-il ?

Les enfants utilisent l’impertinence comme stratégie. Ils expriment le fait qu’ils ne sont pas d’accord avec une certaine chose et montrent leur insatisfaction. Ils veulent communiquer quelque chose à leurs parents. Comment gérer les enfants en phase d’opposition

« Bla Bla Bla, je n’écoute pas » est par exemple la seule possibilité pour l’enfant de dire qu’il est soumis à trop d’exigences, de menaces et d’ordres et qu’il est tout simplement dépassé par la situation. Il n’est pas assez mûr pour analyser clairement ses sentiments et y mettre des mots.

La réaction des parents est alors souvent contreproductive. Généralement, il s’ensuit la phrase type « Si tu…., alors » : « Si tu ne fais pas cela, alors tu n’auras pas le droit de regarder la télévision aujourd’hui. » Ce type de mesures sont souvent utilisées dans le cadre de l’éducation des enfants – mais les punitions sont-elles vraiment nécessaires ?

A la place de réagir de manière négative, essaye de chercher la discussions avec l’enfant. Explique-lui tes sentiments lorsque tu dois une fois de plus ranger ses jouets ou remettre sa brosse à dents dans le verre. Dis-lui que tu comprends qu’il ait de la peine à accepter les exigences et instructions répétitives, mais que tu souhaites qu’il obéisse. Trouvez ensemble une solution en demandant à l’enfant de faire part de ses idées.

Dans une telle situation, il est en principe conseillé de se taire, d’éviter les commentaires et de chercher la discussion plus tard. Ainsi, chacun pourra faire part tranquillement de ses désirs pour trouver une solution. Et pourquoi ne pas organiser un conseil de famille ?

« Ca m’est égal, je ne le ferai pas. » Ces paroles qui semblent au premier abord impertinentes peuvent signifier davantage. Si tu exiges de ton enfant qu’il mette la table et qu’il réagit ainsi, il serait faux de le menacer. Car sa réponse provocante peut avoir une autre raison que l’absence d’envie d’aider. « Je ne veux et ne peux pas te forcer. Mais c’est important pour moi que…., car….. Que proposes-tu ? » Peut-être qu’il est justement en train de jouer ou de dessiner. Ou qu’il te prépare une surprise. Questionne-le et propose-lui un compromis.

Les menaces et réprimandes constantes entraînent des réactions de révolte et péjorent la relation parents-enfant. Observe la situation – souvent, les enfants reflètent aussi le comportement des parents. Demande-toi aussi si la situation était vraiment grave et ce que tu dois dire maintenant.

Pas simple d’éduquer des enfants...

Les émotions de plusieurs personnes différentes se confrontent et parfois, la situation chauffe. Ne te laisse pas troubler. Il est normal que les enfants et les adultes aient de temps à autre une mauvaise journée. Veille simplement à ne pas retomber à chaque fois dans des anciens travers et réagis si possible en te mettant au niveau de l’enfant pour clarifier les conflits dans le calme. Pour le bien et la satisfaction de tous.

 

Tags:

Ton appréciation

5/5 (1 Stimme)

COMMENTAIRES (0)