Hyperactivité – de quoi ton enfant a-t-il besoin ?

Hyperactivité – de quoi ton enfant a-t-il besoin ? © Dmitry Lobanov - adobe.stocks.com

Le nombre d’enfants présentant le syndrome d’hyperactivité augmente rapidement. Les enfants souffrant du TDAH représentent un énorme défi pour les parents. Tu peux cependant aider ton enfant en l’éduquant de manière affectueuse et conséquente. Cet article sert de guide et te montre la direction à suivre en matière d’éducation.

Publicité

L’abréviation TDAH décrit un trouble du comportement. Les personnes concernées, souvent dès l’âge de quatre ou cinq ans, ont des difficultés à contrôler leur impulsivité et leur concentration. Les enfants et les jeunes souffrant du TDAH sont confrontés aux nombreux stimuli et distractions, particulièrement dans notre monde moderne où tout avance très vite. Il est alors important de mettre en place des mesures pour prévenir les symptômes sur la durée et pour augmenter le bien-être de l’enfant.

Les causes du TDAH sont toujours de nature biologique, souvent génétique (dans 65% des cas). Chez les enfants concernés, la partie du cerveau responsable de la maîtrise de soi est sous-développée.

Les 35% restants sont liés aux influences environnementales, souvent pendant la grossesse. Le risque est encore plus important pour les enfants dont les mères ont fumé ou consommé de l’alcool pendant la grossesse, la nicotine et l’alcool étant toxiques pour le cerveau du fœtus.

Il n’est prouvé que le TDAH peut être déclenché par l’éducation, l’alimentation ou la consommation de médias.

Dépistage précoce des enfants souffrant du TDAH

Les enfants agités et qui ont un comportement particulièrement actif ne présentent pas forcément un déficit d’attention. Les parents doivent d’abord observer attentivement le comportement de leur enfant au quotidien. Est-il difficile pour ton enfant de se tenir tranquille sans bouger les mains et les pieds ? Oublie-t-il souvent et perd-il fréquemment des objets ? Se laisse-t-il facilement distraire et interrompt-il les autres pendant qu’ils parlent ou jouent ? L’Organisation mondiale de la santé a établi une liste de critères d’hyperactivité, d’impulsivité et de déficit d’attention pouvant indiquer que l’enfant souffre d’un TDAH. Un pédiatre expérimenté doit être consulté pour lever d’éventuels doutes.

Mesures éducatives pour stimuler l’enfant

Si le trouble du comportement est confirmé, les parents ont de nombreuses possibilités pour recevoir du soutien efficace. Ils peuvent d’abord faire en sorte que l’enfant se sente accepté et compris. Ils doivent contribuer à désamorcer la situation, surtout quand les membres de la famille, les enseignants et d’autres parents ou enfants le reprennent pour son comportement atypique. Si tu crées un environnement calme pour que ton enfant puisse apprendre et jouer, il parviendra à mieux se concentrer sur certaines tâches. Des phases de jeu et de travail courtes sont conseillées pour la plupart des enfants souffrant du TDAH, car ils sont peu disposés à se concentrer plus longtemps. Les enfants en particulier ont besoin d’un modèle de comportement qui leur montre une certaine introspection. Des comportements concrets, comme le contrôle de l’impulsivité par un signal de stop, peut être appris au moyen d’exercices répétitifs.

Buts d’une éducation conséquente

Le plus important pour un enfant hyperactif est une relation affectueuse avec ses parents. Il existe de nombreux programmes d’éducation pour aider les parents des enfants concernés à mieux comprendre l’enfant, apprendre comment agir en cas de faute et l’amener vers une introspection. L’enfant concerné doit développer un besoin de mieux contrôler son comportement. Cela est possible si l’enfant comprend réellement pourquoi un certain comportement dérange ou nuit même aux autres.

Les parents ont pour tâche d’aider l’enfant pendant que cette compréhension se met en place et de lui parler avec calme, mais conséquence, du comportement fautif. Toutes les personnes de référence de l’environnement immédiat sont inclues dans l’apprentissage. Frères et sœurs, amis et enseignants fournissent une contribution importante pour stimuler l’enfant. Pour que l’enfant puisse juger ses propres actes, il doit recevoir des indications claires, et les parents doivent avoir un comportement exemplaire.

Une routine quotidienne et des règles clairement exprimées sont essentielles pour contrôler un trouble de l’attention. L’interaction entre parents et enfant est très importante pour que l’enfant puisse réfléchir par lui-même et être aidé à surmonter les défis.

Des conseils psychologiques sont utiles pour suivre de près les mesures appropriées prises par l’entourage, dans la famille ou à l’école.

Grâce à une éducation réussie, tu préviendras les effets à long terme du TDAH et tu trouveras aussi plus de sérénité au quotidien. Un déficit d’attention est associé à des hauts et des bas. En plus des besoins de ton enfant, tu ne dois pas négliger ton propre bien-être. Sur ce chemin de l’éducation, tu ne seras pas solitaire. À l’hôpital, chez les médecins spécialisés ou dans les groupes de soutien, il est possible de découvrir de nouvelles méthodes d’éducation, de recevoir des conseils utiles et d’échanger sur ses expériences.

Tags:

Ton appréciation

0/5 (0 Stimmen)

COMMENTAIRES (0)