Education non violente – mode d’emploi

Education non violente – mode d’emploi

On trouve de nombreux conseils et astuces concernant l’éducation non violente. Pourtant, le quotidien s’avère souvent compliqué et il est parfois difficile de mettre les bons conseils en pratique. Considère cependant qu’une gifle partie trop vite risque de créer à long terme de gros problèmes au sein de cette relation de confiance entre ton enfant et toi. Les problèmes ne se résolvent pas par la violence, mais vont plutôt s’accumuler, car impuissance, affolement et perte de confiance en sont la conséquence.

Publicité

La violence paralyse l’enfant

Lorsque l’éducation se déroule sous l’emprise de la violence, l’enfant en déduit que le fait de se battre physiquement est le meilleur moyen pour obtenir gain de cause dans la vie. Cela n’est certainement pas le but de l’éducation. L’enfant sera en plus humilié et blessé dans sa dignité, ce qui crée des agressions qui dureront jusqu’à l’âge d’adulte. Il apprend de bonne heure à se servir de la violence dans les contacts sociaux, ce qui peut entraîner un rejet de ses camarades de jeux et la solitude de l’enfant.

Eviter le stress dans l’éducation

Nous ne sommes pas tous les jours patients, et de nombreux facteurs jouent un rôle dans notre constitution psychique. Le stress est l’une des causes principales qui provoque en nous des réactions indésirables ou violentes face au comportement de l’enfant. Lorsqu’une situation te dépasse, quitte-la et va dans une autre pièce pour fuir ces circonstances stressantes. Les parents évitent ainsi d’être violents sous l’emprise de l’émotion. Des exercices contre le stress peuvent s’avérer utiles et apporter un soulagement pour les mamans et papas fortement sollicités.

Les accords clairs évitent les problèmes avec l’enfant

Lorsque les parents doivent constamment répéter les mêmes choses, l’éducation peut prendre une tournure violente. Des accords et une ligne de conduite clairs sous forme de rituels détendent le quotidien. Si les enfants sont par exemple habitués à se coucher à 20 heures sans discuter, toute la famille sera bien plus détendue au lieu d’en discuter tous les jours.

L’enfant a aussi besoin de respect

La compréhension et le respect sont les piliers les plus importants pour l’enfant au sein de la famille. Il a besoin du soutien et du bon exemple de ses parents. Des compliments pour un bon comportement au lieu de critiques pour une faute, des limites et des règles réalistes fixées de manière claire, des consignes courtes et essentielles, et des attentes adaptées à son âge sont une base importante pour une éducation non violente. De plus, il est important de garder le contact visuel et d’adapter son langage à l’âge de l’enfant lorsque tu lui parles.

Au secours, mon enfant hurle pendant les courses

Chacun connaît le scénario des barres chocolatées irrésistibles exposées à la caisse du supermarché. L’enfant en souhaite une, mais les parents ne veulent pas l’acheter. Les hurlements commencent et la meilleure chose à faire consiste à les ignorer. Sans réaction des parents, l’enfant cessera.

Les enfants ressentent quand les parents vont bien

Il est important de se sentir équilibré quand on est maman ou papa. Des parents surmenés ont plus facilement tendance à être violents. Accorde-toi du temps. Fais-toi du bien et aménage-toi de temps à autre une heure sans enfant. Des amis ou les grands-parents le garderont certainement volontiers. Avec beaucoup de patience et de réflexion personnelle, tu parviendras ainsi à éduquer de manière non violente.

Tags:

Ton appréciation

3,9/5 (7 Stimmen)

COMMENTAIRES (1)



J'ai une de mes fille qui me fais perdre patience tous les jours elle me fais des grosses bêtises et sa ne finit jamais je suis pourtant patiente mais même les punitions ne change rien à son comportement je ne sais plus comment réagir avec elle ni se comporter moi avec elle. Elle va avoir 4 ans fin juillet.

Mehmeti |