Conseils pour renforcer la perception positive du corps

Renforcer la perception positive du corps © Dasha Petrenko - fotolia.com

Une étude réalisée par Promotion Santé Suisse a montré que 44% des garçons et 65% des filles de 13 à 17 ans interrogés ne sont pas satisfaits de leur corps. Parmi les adolescents interrogés, 77% des garçons aimeraient avoir davantage de muscles et 60% des filles être plus minces. Douter de soi est fréquent pendant la puberté. Il est d’autant plus important de procurer de bonne heure à son enfant une perception positive de son corps.

Publicité

Stimuler consciemment l’enfant

Pour son bien-être, un enfant a besoin avant tout de l’amour de ses parents. Les enfants qui se sentent aidés développent beaucoup plus facilement de la confiance en soi, ce qui les aide à avoir une perception positive de leur corps. S’ils ont encore des doutes, la compréhension et des encouragements peuvent les aider à les surmonter, tout comme le sport et d’autres activités. Différentes disciplines sportives renforcent la perception corporelle. L’esprit de performance ne doit cependant pas masquer l’effet positif de la perception du corps. Une alimentation saine et équilibrée augmente aussi le bien-être.

Les parents comme modèle

Un parent qui critique constamment son propre physique est un modèle négatif. Même si certains jours ta coiffure n’est pas au top ou si ta morphologie n’est pas optimale, évite les phrases du type : « J’ai tellement grossi ! ». Si tu tiens à en parler, il est conseillé de dire : « Je ne me sens pas bien dans mon corps aujourd’hui ». De cette manière tu décris beaucoup plus précisément ce tu veux exprimer.

Un jugement doit porter sur les actes et non sur l’apparence physique des autres. Un acte peut être autant une action qu’une attitude sincère ou une décision courageuse. Les réflexions profondes sont préférables à la superficialité. Une éducation qui vise à favoriser les valeurs intérieures et les sentiments au lieu de s’arrêter à l’apparence enseigne aussi à avoir une bonne interaction avec les autres, comme la compassion et l’empathie. Les différentes corpulences ne doivent jamais être dévalorisées. Chaque personne est différente et les formes corporelles se distinguent de multiples façons. La question de la corpulence doit toujours être abordée de manière positive et respectueuse, peu importe qu’il s’agisse du poids, de la taille ou d’autres caractéristiques physiques.

L’influence des médias sociaux

Les médias sociaux qui présentent à l’enfant un monde virtuel sont un défi pour l’éducation d’aujourd’hui. On trouve des conseils en alimentation sur YouTube, une personne narcissique qui montre son corps parfait sur Instagram et des commentaires haineux sur Facebook. Les parents ont une influence limitée dans ce domaine. Il faut cependant expliquer aux enfants que le monde des médias sociaux est irréel, que les photos peuvent être retouchées et que personne n’est moche uniquement parce que quelqu’un d’autre l’a écrit sur Facebook.

Pour souligner à quel point l’apparence physique est insignifiante, il faut mentionner les personnes ayant accompli des choses extraordinaires de portée mondiale, sans que leur apparence physique n’y ait joué un rôle, par exemple Stephen Hawkings, Rosa Parks, Albert Einstein, Mère Theresa ou la Reine Elizabeth I. Pour conclure ce sujet, il est important de sensibiliser son enfant, mais aussi ses amis et connaissances, et de profiter aussi pour en parler lors d’une réunion de parents d’élèves à l’école par exemple.

Tags:

Ton appréciation

0/5 (0 Stimmen)

COMMENTAIRES (0)