Comment motiver mon enfant à se dépêcher ?

Enfant rêveur © Africa Studio - AdobeStock.com

Les enfants ont une notion du temps différente de celle des adultes. Ils ne savent pas lire l’heure et ne s’en préoccupent pas. Ils organisent leur journée de manière instinctive et passent la plupart de leur temps à jouer à des jeux créatifs, à découvrir et à rêver. Cela est essentiel pour leur développement mais stresse souvent les parents au quotidien. Comment faire pour éviter de stresser lorsque ton enfant a tendance à traîner ?

Publicité

Pour quelle raison les rêveries sont-elles importantes ?

Les petits âgés de deux à six ans se trouvent dans la phase dite « magique ». A cette période de la vie, tout est possible. Les animaux parlent, des elfes vivent dans le jardin et le soir, la voiture dort dans le garage. Toutes ces choses vont de soi pour des enfants de cet âge. Ils ont une imagination débordante qui a des aspects aussi bien positifs que négatifs. Lorsque les monstres sont aussi réels que le petit chien de grand-mère, ton enfant devra essayer de se retrouver dans son monde, ce qui constitue un exercice important pour plus tard. Les rituels peuvent l’aider, comme par exemple le fait de l’encourager à dire au revoir à ses animaux en peluche le matin avant de partir à l’école enfantine. Il aura ainsi la certitude que tous ses animaux savent qu’il doit partir et qu’il reviendra bientôt vers eux. Tous les enfants développent leurs propres rituels qui les aident à s’y retrouver dans un monde qu’ils apprennent gentiment à comprendre.

Les enfants de plus de six ans rêvent aussi, mais différemment. Certains ont besoin de cela pour déconnecter du stress de l’école, des devoirs, des rendez-vous, des copains et des loisirs. Pour eux, il s’agit d’un genre de méditation. D’autres seront peut-être fatigués ou n’auront pas envie de faire leurs devoirs. Les rêveries peuvent donc avoir des raisons diverses.

Conseils et astuces pour aider un enfant qui a tendance à traîner

L’un des principaux conseils pour éduquer un enfant rêveur est d’éviter de lui mettre la pression. Le fait de le gronder, de l’avertir ou de le punir constamment provoque l’effet contraire : soit il va s’enfoncer davantage dans son monde pour fuir la réalité désagréable, soit il lambinera encore plus par réaction.

Pense toujours au fait que ton enfant ne fait pas exprès de rêver ou de traîner. Cela fait partie de son développement et de son caractère. Dans la mesure du possible, respecte son rythme.

Ces petites astuces faciliteront votre quotidien :

  • Félicite tes enfants lorsqu’ils parviennent à se préparer rapidement.
  • Avant un rendez-vous, prévois suffisamment de temps.
  • Crée des structures et visualise-les. Le matin, prépare les habits dans le bon ordre pour aider l’enfant. Place le sac d’école devant la porte. Et montre à ton enfant l’heure sur la pendule en lui expliquant combien de temps il peut encore jouer avant de partir.
  • Lorsque tu parles à ton enfant, mets-toi à sa hauteur, il enregistrera mieux les informations.
  • Planifie des pauses lorsqu’il fait ses devoirs ou doit ranger. Le temps de concentration d’un élève d’école primaire est de 30 minutes au maximum.
  • Veille à ce que le système d’ordre dans la chambre soit simple et débarrasse-toi des jouets abîmés ou inutilisés. Ton enfant aura ainsi une meilleure vue d’ensemble pour ranger.

Gagner en maturité

Je suis moi-même mère d’un petit rêveur qui est maintenant à l’école primaire. Les conseils ci-dessus nous ont souvent aidés dans des situations difficiles. Aujourd’hui, il met toujours lui-même son réveil lorsqu’il range sa chambre et est tout fier lorsqu’il parvient à faire de l’ordre en un quart d’heure. Si en plus il reçoit les félicitations de maman ou papa, son bonheur est complet.

Tags:

Ton appréciation

0/5 (0 Stimmen)

COMMENTAIRES (0)