Comment gérer les enfants en phase d’opposition

Comment gérer les enfants en phase d’opposition © topshots - stocks.adobe.com

Pourquoi un enfant est-il en opposition et devient tyrannique ? Cette situation est de plus en plus fréquente aujourd’hui. En effet, l’éducation n’a jamais été aussi difficile. Les parents sont sous pression, ont le désir de faire tout à la perfection et ne savent pas quel style d’éducation appliquer à leur enfant. Ce qui est important est d’avoir la bonne attitude par rapport à tes enfants et de faire preuve de conséquence.

Publicité

Les enfants ont besoin de limites

Dès le début, ton enfant a besoin de beaucoup d’amour, de compréhension, mais aussi d’une certaine mesure de sévérité et de limites claires. Un enfant doit pouvoir s’orienter sur ses parents. S’il a une certaine volonté, il saura très vite comment se comporter pour tout obtenir de toi. Simultanément, il sera désécurisé, car ce sont les parents qui doivent guider les enfants et non pas l’inverse. Il est donc important que tu maintiennes ton « non » et que tu supportes la frustration de ton enfant. Respecte ta décision et ne te laisse en aucun cas stresser par d’autres.

Essayer de comprendre l’enfant

Tu peux aider ton enfant à identifier et à comprendre ses sentiments pour savoir de quel besoin il s’agit. Écoute-le sans porter de jugement et répète avec tes mots ce que ton enfant vient de dire. Tu lui montres ainsi de l’empathie, ce qu’il devra aussi apprendre. Si le lien avec l’enfant est intact, il apprendra à parler de ses problèmes et fera confiance à ses parents.

Accomplir son rôle de père et mère, non pas d’amis

Sois toujours la mère ou le père de ton enfant et ne te fais pas passer pour son ami/e. Cela ne veut cependant pas dire que tu dois éduquer de manière autoritaire et priver tes enfants de toute liberté. Amuse-toi avec eux en respectant les limites fixées.

Les enfants doivent toujours sentir que leurs parents sont là pour eux, mais aussi qu’ils n’approuvent pas automatiquement tout ce qu’ils font. Cela est difficile, mais n’est pas impossible. Il est important de commencer sur cette voie dès la naissance. Si un enfant apprend de bonne heure que ses parents sont inconséquents, son opposition se renforcera. Il est important de :

  • ne jamais le réprimander devant des amis, des enseignants ou d’autres parents
  • premièrement l’aider à sortir de la situation
  • faire comprendre à d’autres parents qu’ils ne sont pas responsables de l’éducation de ton enfant
  • lui expliquer en tête à tête pourquoi tu ne peux pas soutenir son attitude
  • lui présenter les conséquences possibles

Education : pour que les enfants soient coopératifs

Les tyrans sont simplement de petites personnes désécurisées qui ignorent comment se comporter en raison du manque de soutien de leurs parents.

Les parents sont responsables de leur manière de communiquer avec l’enfant, des valeurs qu’ils transmettent et du modèle qu’ils sont pour l’enfant. Voici quelques bases utiles pour une éducation réussie :

Nous sommes toujours là pour toi
Sois physiquement et émotionnellement présent/e quand ton enfant te raconte quelque chose. Manifeste-lui ton amour et fais-lui savoir qu’il peut toujours venir vers toi quand il a besoin de toi.

Sois clair/e
Accompagne ton enfant et indique-lui des limites claires si besoin. Ta présence se manifeste aussi par des règles fixées et des rituels.

Assume la responsabilité
Montre à ton enfant qu’il peut toujours venir vers toi avec ses problèmes. C’est ton devoir de parent de lui indiquer clairement que tu t’opposes à un comportement agressif ou dangereux. Si tu décides de ne plus accepter un certain comportement, cherche à dialoguer avec ton enfant en précisant que tu ne tolères plus cela. Demande-lui de faire des propositions acceptables pour résoudre le problème. Le cas échéant, négocie-les.

Approche respectueuse
Choisis tes mots avec soins et favorise les relations respectueuses en famille. Souligne les qualités positives de ton enfant et encourage-le correctement.

Se réconcilier
Réconciliez-vous en cas de transgression de règles, tout en maintenant tes propres exigences.

Un « conseil familial » renforce la cohésion

Lors d’un « conseil de famille » qui doit avoir lieu régulièrement, idéalement une fois par semaine, tous les sujets importants peuvent être traités. S’il n’a pas pu avoir lieu pour des obligations scolaires ou autres, il doit être déplacé à un autre moment, mais ne pas être annulé. La régularité et l’obligation de présence pour chaque membre de la famille sont très importantes. > Conseil de famille – comment ça marche !

Tags:

Ton appréciation

0/5 (0 Stimmen)

COMMENTAIRES (0)