Tabou – enfant préféré

Selon des études scientifiques, il y a un chouchou dans chaque famille. Même si peu de parents osent l’admettre, ils se sentent parfois plus proches d’un enfant et ont un meilleur contact avec lui. Que faire en tant que parents lorsque l’on préfère un enfant aux autres ?

Publicité

Que faire en cas de préférences avérées ?

Peut-être qu’un parent aime l’un de ses enfants davantage parce qu’il lui ressemble beaucoup, qu’il passe par une phase très agréable de son développement ou parce qu’il est plus affectueux. Il peut y avoir de nombreuses raisons et au fond, le fait de préférer un enfant n’est pas très grave. Dans la plupart des cas, il s’agit d’un déséquilibre temporaire qui peut changer avec le temps. Il se peut aussi que le fils soit l’enfant préféré aujourd’hui et la fille demain.

Si ce déséquilibre subsiste, l’enfant peut alors en prendre conscience, ce qui risque d’avoir des conséquences négatives sur la suite de sa vie. Que faire dans ce cas ? En tant que parents, il est nécessaire de se demander si une telle situation nous concerne.

Pourquoi les parents préfèrent-ils certains enfants ?

Il existe de nombreux clichés répandus à ce sujet. Le petit dernier est par exemple souvent considéré comme le chouchou des parents. Cependant, on sait aussi que le fait de préférer un enfant n’est pas forcément lié à la position de celui-ci dans la fratrie, mais plutôt à son caractère. Un enfant qui respecte les normes familiales de manière idéale est souvent le préféré. Alors qu’un enfant qui ne répond pas aux exigences risque d’être délaissé. Si les parents sont sportifs et que l’un des enfants est davantage attiré par la musique, ils n’auront que peu d’intérêts communs et il se peut même que les parents ne se rendent même pas compte du talent musical de leur enfant.

Quels sont les effets d’une inégalité de traitement ?

De telles situations n’ont pas seulement des effets négatifs sur l’enfant qui est délaissé, mais aussi sur le chouchou qui se sent alors responsable envers ses parents. Il sera constamment sous pression et aura l’impression de devoir répondre aux attentes. Les conséquences de telles inégalités dépendent premièrement des enfants eux-mêmes. Certains réagissent de manière très sensible alors que d’autres gèrent la situation sans problème apparent.

SONDAGE : Vis-tu une telle situation dans ton quotidien familial ? Et honnêtement, as-tu un chouchou parmi tes enfants ? Nous nous réjouissons de lire ton commentaire dans le champ prévu à cet effet.

 

Tags:

Ton appréciation

5/5 (3 Stimmen)

COMMENTAIRES (0)