Aide en cas d’incontinence nocturne

10 à 20% des enfants de cinq ans, 8 à 15% des enfants de six ans, 5 à 10% des enfants de sept ans, et même 1 à 2% des adolescents souffrent d’incontinence nocturne. Il y a souvent des raisons pour lesquelles les enfants mouillent encore leur lit au-delà de leurs cinq ans. Comment réagir en tant que maman, et quels conseils puis-je appliquer ?

Publicité

Les causes de l’incontinence nocturne

Il est question d’incontinence nocturne, aussi appelée énurésie nocturne, lorsqu’un enfant mouille son lit au-delà de ses cinq ans. Cela génère souvent une situation de stress important pour l’enfant et une inquiétude pour les parents.
La grande majorité des enfants souffrant d’énurésie nocturne n’a pas de problèmes organique ou psychique. L’énurésie a souvent un caractère héréditaire. L’environnement est probablement un facteur aussi important que les gènes.
L’origine exacte du problème demeure la plupart du temps inconnue. La fonctionnalité et la capacité de la vessie sont généralement normales. Chez certains enfants cependant, la production d’urine est particulièrement abondante pendant les premières heures de sommeil, entraînant un dépassement de la capacité maximale de la vessie. La cause de l’absence du ressenti du besoin d’aller uriner et de la poursuite du sommeil est souvent attribuée au sommeil profond.
L’incontinence nocturne traduit rarement des troubles psychiques importants.

La jalousie par rapport à un petit frère ou une petite sœur qui vient de naître, une appréhension de la rentrée scolaire ou des disputes entre les parents peuvent favoriser l’incontinence nocturne.

Le traitement

Comment aider l’enfant incontinent ? Une guérison de 15% des enfants est observée chaque année. Toutefois, l’incontinence nocturne est encore un sujet tabou dans notre société. Discuter ouvertement de ce sujet avec ton enfant est essentiel et n’a rien d’honteux. Le pronostic pour une guérison spontanée de l’énurésie est très bon. Il est cependant très important d’avoir beaucoup de patience avec un enfant qui mouille son lit. Tout prend du temps.

L’aide consiste premièrement à consulter un pédiatre. Des causes organiques éventuellement à l’origine de l’énurésie nocturne peuvent ainsi être exclues à l’aide d’un examen clinique approfondi avec des analyses d’urine basiques. Les parents doivent se poser la question de savoir si l’incontinence nocturne entraîne un certain avantage pour leur enfant, comme par exemple le fait de passer le reste de la nuit dans leur lit. Il est important que tu encourages et apaises ton enfant, que tu puisses banaliser les « accidents » nocturnes et que tu le complimentes si au matin le lit est sec. 

Le lit est mouillé – comment réagir correctement ?

  • Garde ton calme.
  • Ton enfant n’y est pour rien, il ne doit pas subir ta frustration.
  • Protège le matelas avec un molleton imperméable et pose un linge de bain épais sur le drap-housse.
  • Prépare déjà le soir un pyjama propre, un nouveau linge de bain, ainsi qu’un autre duvet. Pendant la nuit, tout sera alors rapidement changé.
  • Pose un seau vide dans la chambre d’enfant pour débarrasser directement les affaires mouillées.
  • Motive ton enfant en tenant un journal de bord avec lui : il a le droit de coller un beau sticker (autocollant) dans le journal pour chaque nuit durant laquelle le lit est resté sec.
  • Veille à ce que le chemin vers les toilettes soit bien éclairé ou que l’enfant puisse facilement atteindre l’interrupteur. 
  • Discute ouvertement avec ton enfant de l’incontinence nocturne et évite qu’il se sente coupable. Renforce au contraire sa confiance en lui.
  • Consulte un pédiatre.

Mesures thérapeutiques

Un traitement plus actif doit être envisagé si l’incontinence nocturne perdure au-delà de six à sept ans. Il existe une thérapie avec des médicaments ou une thérapie comportementale basé sur le pipi-stop.

La quantité d’urine peut être réduite grâce aux médicaments chez 60 à 70% des enfants. L’enfant prend un comprimé au moment du coucher. Malheureusement, il y a des effets secondaires et souvent des rechutes après la fin du traitement. Les médicaments peuvent être utiles lorsqu’une solution rapide est souhaitée : vacances chez un ami, camp de ski, voyage scolaire, etc.

La thérapie comportementale avec une alarme acoustique a pour but de produire un réflexe conditionné en combinant la sensation d’une vessie pleine avec le bruit d’une alarme. Un capteur d’humidité est relié sans câble à une alarme. Ces appareils sont souvent appelés « pipi-stop ».

Dès que quelques gouttes d’urine atteignent le capteur d’humidité placé dans le slip, une alarme est immédiatement déclenchée pour réveiller l’enfant. Lorsque cette procédure se répète plusieurs nuits de suite, le besoin d’uriner réveille l’enfant avant que l’alarme se déclenche. Une guérison est attendue à partir du deuxième mois. Après ce traitement, la plupart des enfants ont un lit sec sans s’être levés durant la nuit. Accompagnée de bons conseils, cette thérapie a un taux de réussite d’environ 90%. En cas de rechute, une courte phase d’entraînement suffit pour rester définitivement au sec.
L’appareil « pipi-stop » est facile à manipuler. L’enfant a cependant besoin des encouragements de sa famille pour atteindre et maintenir la guérison. Un bon soutien et un peu de patience feront des miracles.


Source: Prof. Dr méd. Jean-Pierre Guignard, spécialiste des maladies rénales des enfants et des adolescents
 

Tags:

Ton appréciation

5/5 (1 Stimme)

COMMENTAIRES (0)