Agressivité chez les enfants

Agressivité chez les enfants © tunedin - AdobeStock.com

Il n’est pas toujours facile de prévoir les fluctuations d’humeur d’un enfant, de comprendre le contexte des crises de colère et de devoir expliquer à la voisine pourquoi l’enfant a de nouveau mordu et tapé. De nombreux parents souhaiteraient parfois pouvoir appuyer sur un bouton « pause » ou disparaître sur une île déserte pour respirer calmement.

Publicité

L’agressivité débute chez les enfants vers l’âge de 18 mois environ. A ce moment, le comportement social de ton enfant commence à se développer. Il découvre qu’il peut ressentir les choses, notamment dans le cadre de diverses situations sociales : les enfants apprennent surtout en jouant avec d’autres à faire part de leurs besoins et commencent à comprendre qu’il est important dans la vie de coordonner ses propres besoins avec ceux des autres.

Dans cette phase, un comportement agressif est souvent la réponse aux conflits et moments de frustration. C’est la première manière de réagir d’un enfant avant qu’il apprenne qu’il existe d’autres moyens. Par conséquent, un comportement qui dépasse les limites, notamment au niveau physique, est tout d’abord normal : en tapant, mordant, griffant ou vandalisant (p. ex. jeter l’assiette de la table), ton enfant manifeste ses sentiments profonds, car il ne sait pas encore les gérer autrement.

Pour quelle raison l’agressivité est-elle importante ?

Dans le cadre de l’éducation, de nombreux parents ont pour but d’éviter l’agressivité des enfants et de tuer dans l’œuf les sentiments « négatifs » comme la colère et la frustration. L’agressivité est cependant un élément important du développement d’un enfant. Elle lui permet d’exprimer sa colère et sa mauvaise humeur afin de pouvoir ensuite se sentir mieux.

Il va de soi qu’il peut être choquant de voir un si petit ange commencer à morde ou à taper. Un enfant se sert cependant de tels moyens uniquement parce qu’il ne peut pas encore (suffisamment) s’exprimer avec des mots et verbaliser ce qu’il souhaite. Il manque d’alternative et utilise cette manière physique pour donner libre cours à sa colère ou faire part de ses besoins. Plus l’enfant acquiert le langage verbal, moins il fera preuve d’agressivité envers les autres en cas de conflit.

Les comportements de défense se manifestent naturellement aussi sous forme d’agressivité verbale après l’acquisition du langage : des mots tels que « gros plouc » pour le papa ou « vieille vache » pour la maman ne sont pas rares. Ce sont souvent des injures que ton enfant entend à l’école ou à la place de jeux et dont il souhaite tester l’effet sur toi. Même si cela te blesse, ne le prends pas personnellement. Considère cela comme la chance de réagir en fixant des limites claires afin de favoriser l’apprentissage social de ton enfant !

Les parents doivent bien entendu servir de modèle à la maison en matière de respect de l’autre. Rappelle-toi que les enfants copient les comportements de leurs parents.

Motifs de l’agressivité chez les enfants

Si ton enfant est plus âgé et continue à faire souvent preuve d’agressivité physique ou verbale envers toi-même ou les autres, diverses raisons peuvent en être la cause :

  1. Caractère impulsif : ce trait de caractère est souvent génétique. Les gènes ont un impact plus important sur la disposition à l’agressivité que l’éducation.

  2. Frustration et provocation expriment une grande colère interne.

  3. Crises familiales : l’enfant peut avoir un comportement agressif lorsqu’il vit des événements graves dans la famille (divorce, maladie d’un membre de la famille). Il est alors dépassé par la situation et décharge ses sentiments sous forme d’agressivité.

  4. Éducation inconséquente : les enfants ont besoin de constance et de personnes de référence conséquentes. Afin de procurer à l’enfant un sentiment de sécurité, en plus de l’amour et l’affection, il faut avoir une position et des limites claires. Les enfants doivent pouvoir se baser sur des règles. Le passage d’un manque de conséquence à un contrôle exagéré rendra ton enfant désemparé et agressif !

Bon comportement des parents en cas d’agressivité : conseils

En cas de comportement agressif, il est important d’intervenir. Que l’enfant soit précisément en phase d’opposition ou non, il doit comprendre qu’un comportement physique ou verbal exagéré n’est pas correct. Il est cependant déconseillé de punir l’enfant. Il faut plutôt lui montrer de bonnes alternatives. Sois un modèle positif et réagis de manière calme à son agressivité (en aucun cas se mettre à crier) !

  • Attends d’abord que la situation se calme. Ne réagis pas immédiatement à la provocation mais cherche plus tard la discussion.

  • Tu ne peux pas contrôler l’enfant – mais tu peux te contrôler toi-même. Le fait de se contrôler empêche l’escalade du conflit.

  • La question n’est pas de gagner mais de montrer des limites claires à ne pas dépasser. Cela veut aussi dire ne pas répondre à la provocation.

  • Demande ensuite à l’enfant de quoi il a besoin. Essaye de savoir où est le problème et trouvez ensemble une solution.

  • Si tu trouves que le comportement agressif de ton enfant est trop extrême ou dure trop longtemps, demande de l’aide à un service de conseil pour les familles.

La réconciliation est importante ! Après une dispute, il faut toujours se réconcilier. Voici des conseils à ce sujet.

Tags:

Ton appréciation

4/5 (2 Stimmen)

COMMENTAIRES (0)