Désir d’enfant : spermatozoïdes – bon à savoir

Désir d’enfant : alimentation équilibrée

Après le processus complexe de la production de spermatozoïdes, ceux-ci ont encore un long chemin à parcourir jusqu’à l’ovule. Voici quelques informations à ce sujet.

Publicité

Dès qu’un jeune âgé de neuf à 14 ans commence la puberté, son corps se met à produire continuellement des spermatozoïdes. La production est régulée principalement par les hormones GnRH, LH, FSH, inhibine et testostérone. A la fin du processus de fabrication, un spermatozoïde est composé d’une tête, d’une partie médiane et d’une queue. Il atteint au total une longueur de 0,05 à 0,06 mm. Sa tête est entourée d’un capuchon, dit acrosome, qui contient tout ce qu’il faut pour pouvoir pénétrer l’ovule.

En 80 jours dans les testicules

Un spermatozoïde a besoin de 64 à 80 jours pour être complet et « prêt à partir ». Pendant cette période, il traverse quatre étapes différentes. La première est la phase pendant laquelle les « spermatogonies » deviennent actives. Celles-ci proviennent des cellules germinales primordiales et ont migré dans les testicules pendant le développement embryonnaire. Elles restent inactives jusqu’au début de la puberté, mais sont nécessaires pour la deuxième étape, la multiplication. Les spermatogonies ont la capacité, comme la plupart des cellules, de se diviser. Contrairement aux autres cellules, la division ne donne pas deux cellules filles identiques, mais une cellule qui devient une nouvelle spermatogonie, et un spermatocyte qui est le précurseur d’un spermatozoïde mature. Les deux divisions de maturation donnant le spermatocyte I puis II ont lieu au cours de la troisième étape. La différenciation, appelée aussi spermiogénèse a finalement lieu, dans le cadre de laquelle la tête et la queue du spermatozoïde se déforment et le capuchon acrosome se constitue. Une fois terminés, les spermatozoïdes sont conservés dans un liquide épididymaire, pour éviter qu’ils n’errent pas sans but dans les testicules.

Besoin de flair pour aller jusqu’à l’ovule

Après l’éjaculation, environ 300 millions de spermatozoïdes arrivent dans la partie postérieure du vagin. Le liquide séminal contient du fructose qui nourrit les spermatozoïdes. La ruée en direction de l’ovule commence alors avec la traversée de l’épais mucus du col de l’utérus. Les spermatozoïdes incapables de nager ne peuvent traverser le mucus. Le col de l’utérus s’ouvre sur l’utérus, d’où les deux trompes peuvent être atteintes. Généralement, un seul ovule est libéré par cycle, de sorte qu’une seule trompe doit être utilisée par les spermatozoïdes. Le parfum « bourgeonal » est un indicateur important. Les spermatozoïdes disposent de récepteurs d’odeur, qui leur permet de détecter ce parfum émis par l’ovule. Le « bourgeonal », parfum ressemblant à celui du muguet, attire les spermatozoïdes qui nagent deux fois plus vite dans la direction en question. Seuls 500 à 800 spermatozoïdes parviennent dans la trompe et un seul arrive en principe à féconder l’ovule. La fécondation a généralement lieu dans l’ampoule de la trompe. – A titre de précision, les spermatozoïdes bougent plus rapidement en hiver qu’en été !

Combien de temps les spermatozoïdes peuvent-ils survivre en dehors des testicules ?

Une fois à l’air libre, les spermatozoïdes peuvent vivre environ 24 heures suivant les conditions climatiques. Dès que le sperme a séché, la fécondation n’est plus possible. A l’intérieur des organes sexuels féminins, les spermatozoïdes sont capables de féconder jusqu’à 48 heures. Le fait d’avoir des relations sexuelles un ou deux jours avant l’ovulation est donc le meilleur moment pour concevoir un enfant.

Amours et relations sexuelles – sous la domination du cerveau ?

Pour décrire l’amour de manière très terre-à-terre, on peut dire qu’il s’agit d’un processus biochimique dans le cerveau humain. L’« hormone du bonheur » dopamine, qui agit sur la motivation, la sérotonine, qui influence l’humeur de manière positive et l’ocytocine, hormone du lien, jouent un rôle essentiel dans ce processus. La libido de l’homme dépend fortement du taux de testostérone. La production de spermatozoïdes est aussi sous contrôle du cerveau. Une fonction du cerveau, l’hypothalamus, produit l’hormone GnRH, qui régule la sécrétion des autres hormones nécessaires à la production de spermatozoïdes. L’amour est cependant bien plus que l’expression d’un pur processus biochimique.

Tags:

Ton appréciation

4/5 (1 Stimme)

COMMENTAIRES (0)