Désir d’enfant : quand le sexe devient stressant

Désir d’enfant : quand le sexe devient stressant

Certains couples désirant un enfant souhaitent comprendre le cycle menstruel en vue d’une grossesse et planifient les relations sexuelles. L’envie mutuelle de faire l’amour peut alors facilement devenir un moyen d’arriver au but et étouffer toute sorte de passion. Pour maintenir le plaisir et l’envie, séparez le « sexe par devoir » du « sexe par plaisir ».

Publicité

Pourquoi le sexe par devoir étouffe-t-il l’envie ?

Lorsque la femme a un jour fertile, une relation sexuelle peut être planifiée par devoir. Les sentiments à la base d’une relation sexuelle passionnée et spontanée sont alors mis de côté. Du plaisir, il ne reste souvent que l’acte mécanique. La tendresse, l’affection et les câlins manquent ou sont insuffisants. Le sexe peut ainsi dégénérer en stress. Certains s’imaginent que le cycle entier est gâché si on n’a pas fait l’amour pendant cette période. Lorsque la relation sexuelle est étroitement liée aux pressions et au stress, il peut être difficile de ressentir encore du désir.

Comment gérer la pression ?

C’est surtout la femme qui se met sous pression, car elle devra attendre un mois pour avoir de nouveau une chance de tomber enceinte. Ses préoccupations ne doivent en aucun cas être passées sous silence. Il est conseillé d’entamer le dialogue pour parler de ses sentiments, angoisses et soucis. Si la pression est trop intense, il vaut mieux faire une pause cyclique pour faire baisser le niveau de stress.

Il est préférable de distinguer le sexe par devoir du sexe par plaisir, même si cela s’avère difficile. N’aie pas les mêmes attentes concerné le sexe par devoir et accepte que le romantisme devienne secondaire. Prendre la situation avec humour et en rire ensemble pourront t’aider, tout comme avouer honnêtement à ton partenaire que tu n’en as pas vraiment envie.

Pratiquer d’autres positions lors du sexe par devoir peut s’avérer positif. Pour une fécondation, il est préférable que l’homme puisse pénétrer plus profondément la femme et que les spermatozoïdes soient entraînés par la force de la gravité pour atteindre l’ovule. Les positions du missionnaire, de la levrette et latérale sont favorables pour le sexe par devoir. La position assise ou debout est moins propice pour une fécondation.

L’importance de l’orgasme féminin, même lors du sexe par devoir !

Johannes Huber, gynécologue et médecin de la reproduction de Vienne, a constaté qu’une fécondation est plus probable lorsque la femme atteint l’orgasme. La musculature de l’utérus se contracte et raccourcit ainsi la distance que le spermatozoïde doit parcourir jusqu’à l’ovule. La distance est encore plus courte lors d’un orgasme simultané des deux partenaires. L’orgasme féminin peut en outre déclencher spontanément l’ovulation.
Cependant, pour maintenir la passion lors du désir d’enfant, il est beaucoup plus important de se détacher des conseils scientifiques. L’intensité de la relation sexuelle est un facteur plus déterminant que la fréquence.

Un enfant désiré par passion

Toi et ton partenaire trouverez la bonne méthode pour distinguer le sexe par devoir du sexe par plaisir. Dialoguez ouvertement et ménagez-vous du temps pour l’affection. Concevoir un enfant est magnifique malgré les difficultés et ne doit pas être détruit par le stress ou l’obligation. Mieux vaut donc faire une pause qu’étouffer le désir.

Tags:

Ton appréciation

5/5 (1 Stimme)

COMMENTAIRES (0)