Stérilité secondaire : lorsque le deuxième enfant se fait attendre

Lorsque le premier enfant grandit, le désir d’un deuxième enfant se fait souvent ressentir. Mais parfois, la deuxième grossesse se fait attendre et le couple se demande alors s’il est vraiment possible d’avoir un autre enfant. Les spécialistes parlent dans ce cas de stérilité secondaire. Que faire si l’on est concerné ?

Publicité

Stérilité secondaire : de quoi s’agit-il ?

Les spécialistes parlent de stérilité secondaire lorsque l’homme et/ou la femme ont déjà conçu un enfant et que la femme ne parvient plus à tomber enceinte.

Une stérilité secondaire peut être due à une opération effectuée entre-temps ou à une infection contractée. Des troubles hormonaux, le stress ou le changement d’habitudes sont également des causes possibles. Les causes ne sont cependant pas toujours faciles à identifier.

Que faire en cas de stérilité secondaire ?

Avant que le diagnostic de « stérilité secondaire » soit posé, les couples doivent avoir essayé de concevoir un enfant pendant un certain temps. On parle d’efforts intensifs lorsque le couple a des relations sexuelles hebdomadaires régulières (deux fois ou plus). Suivant l’âge du couple, il est normal de devoir attendre jusqu’à une année pour concevoir un deuxième enfant. L’étape suivante est la consultation chez le gynécologue (femme) ou chez l’andrologue (homme). Après une anamnèse approfondie, le médecin pourra organiser un transfert chez un spécialiste de la médecine reproductive. Celui-ci effectuera des examens et interventions en fonction du sexe.

Médecine reproductive – et ensuite ?

Après avoir pris en rendez-vous chez un spécialiste de la médecine reproductive, chaque couple doit décider de l’étendue du diagnostic qu’il souhaite. Les coûts des nombreux examens ne sont pas toujours pris en charge par la caisse-maladie. De plus, l’attente et l’annonce des résultats peuvent peser fortement sur le couple et le psychisme des partenaires.

Jusqu’à quand faut-il attendre ?

La question de l’attente avant de prendre rendez-vous chez le médecin dépend d’abord de facteurs individuels. En plus de l’âge du couple, de l’âge du premier enfant et de la situation personnelle de la famille, le désir d’enfant peut être variable. Il est conseillé aux couples de se poser les questions suivantes afin de pouvoir décider en toute connaissance de cause :

  • A quel point souhaitons-nous avoir un deuxième bébé ?
  • Jusqu’où sommes-nous prêts à aller pour avoir un autre enfant ?

L’échange renforce d’une part la relation de couple, mais permet aussi de se focaliser sur la responsabilité en tant que parents. Le désir d’enfant, le fait d’être enceinte et la grossesse sont des événements décisifs pour l’homme et la femme, et non de purs processus médicaux.

Tags:

Ton appréciation

5/5 (1 Stimme)

COMMENTAIRES (0)