Qu’est-ce qu’une anamnèse gynécologique ?

L’anamnèse gynécologique est la collecte des antécédents médicaux de la femme. Elle inclut les maladies génitales, les opérations, les grossesses et les interruptions de grossesse, les fausses couches, les enfants mort-nés et les naissances d’enfants vivants. Le cycle sera aussi examiné. Les menstruations sont-elles régulières ? La température de base monte-elle de 0,5°C dans la deuxième moitié du cycle ?

Publicité

Des examens et des tests peuvent être effectués pour pouvoir poser un diagnostic. Une échographie vaginale permet d’évaluer l’utérus et les ovaires. L’épaisseur de la muqueuse utérine peut être mesurée pour permettre une surveillance du cycle menstruel. Des infections peuvent être diagnostiquées moyennant de frottis.

Les examens hormonaux chez la femme sont plus complexes que chez l’homme. Entre le troisième et le cinquième jour du cycle menstruel, des mesures de LH, FSH, œstradiol, testostérone, androstènedione, DHEA-S, SHBG et de TSH sont effectuées. Pendant la deuxième moitié du cycle, la progestérone et la prolactine sont déterminées.

La qualité de la glaire cervicale peut être analysée à l’aide du score d’Insler. La filance de la glaire et l’ouverture du col sont entre autres évaluées. Des tests de fonctionnement hormonal peuvent être éventuellement effectués pour examiner la réaction de l’utérus, des ovaires et de l’hypophyse de différentes manières. L’hystéroscopie et la laparoscopie avec chromopertubation constituent des procédures de diagnostics invasives.

Comment les examens cliniques se déroulent-ils ?

L’examen commence par l’anamnèse notamment de l’aspect gynécologique. La plupart des femmes connaissent déjà l’examen gynécologique avec le spéculum et le frotti. Les échographies peuvent être effectuées à travers la paroi abdominale ou par le vagin.

Il est indispensable de prélever du sang pour déterminer les taux hormonaux. S’il est nécessaire d’effectuer des tests hormonaux, il faut s’attendre à devoir prendre des médicaments pendant plusieurs jours, voir pendant un mois.

Lors d’une laparoscopie, les instruments seront introduits dans la cavité abdominale à travers de minuscules trous dans la paroi abdominale. La chromopertubation consiste à examiner la perméabilité des trompes. Un colorant bleu comme par exemple le bleu méthylène est injecté à cet effet dans l’utérus. Les trompes sont perméables si le colorant circule par les trompes dans la cavité abdominale. S’il reste du liquide dans les trompes, il s’agit d’une occlusion qui se situe loin de l’utérus. Lorsque le colorant ne parvient pas à circuler dans les trompes, il s’agit d’une occlusion proche de l’utérus.

Tags:

Ton appréciation

0/5 (0 Stimmen)

COMMENTAIRES (0)