Les causes de l’infertilité masculine

Les causes d’une impossibilité à concevoir sont multiples. Voici à quoi peuvent veiller les hommes pour parvenir à concevoir et quelles mesures prendre pour améliorer la qualité des spermatozoïdes. Dans cet article, nous donnons de précieux conseils pour les hommes qui désirent un enfant.

Publicité

Infertilité : de quoi s’agit-il ?

Lorsqu’un homme ne parvient pas à concevoir un enfant en dépit de rapports sexuels réguliers et non protégés sur une assez longue durée (environ deux ans), on parle de stérilité (infertilité). Mais il existe d’autres causes d’infertilité chez les hommes en dehors des troubles hormonaux, d’infections ou d’une cryptorchidie (testicules non descendus) pendant l’enfance. Les effets de certains médicaments et aliments pouvant influencer la qualité des spermatozoïdes sont souvent sous-estimés.

Les causes de l’infertilité chez l’homme

L’infertilité chez l’homme peut avoir de nombreuses causes. Certaines maladies, des habitudes malsaines comme la consommation de cigarettes, d’alcool ou de drogues, mais aussi différents médicaments peuvent entraîner l’infertilité. Ils peuvent diminuer considérablement le nombre et la mobilité des spermatozoïdes. Leur capacité à s’unir à temps avec l’ovule est aussi compromise.

Le diabète, les maladies cardio-vasculaires et le surpoids sont aussi des causes d’infertilité toujours plus importantes. L’hormone masculine testostérone est transformée en œstrogène dans les cellules adipeuses. Le risque de manque de testostérone augmente automatiquement, ce qui peut diminuer fortement la fonction des testicules.

Le surpoids est aussi une cause largement rependue de l’infertilité de l’homme. Un indice de masse corporelle supérieur à 25 peut aller de pair avec une mauvaise qualité des spermatozoïdes. En cas de diabète et d’hypertension, la production des spermatozoïdes peut être perturbée dans les canaux déférents.

Influence des médicaments et anabolisants

Les médicaments qui sont utilisés couramment dans le traitement de l’hypertension diminuent le nombre de spermatozoïdes et leur fonction. Celui qui doit prendre de tels médicaments et qui souhaite avoir un enfant doit discuter avec son médecin traitant pour changer éventuellement de médicament. En cas d’hypertension, il est recommandé de modifier les habitudes alimentaires et de bouger suffisamment pour écarter les facteurs favorisant l’hypertension à long terme.

Les anabolisants peuvent aussi considérablement diminuer la production de spermatozoïdes. Ils contiennent des hormones masculines et au moment de la prise, l’organisme reçoit une information indiquant que le taux de testostérone est suffisant. Les testicules ne sont donc pas stimulés, ce qui bloque la production de spermatozoïdes. Une perte de fertilité peut en être la conséquence.

Des troubles de la sexualité, comme des problèmes d’orgasme ou d’érection doivent aussi être pris en compte. L’alcool, la drogue ou la fumée peuvent diminuer l’éjaculation ou avoir pour effet que la durée et l’intensité de l’érection sont insuffisantes.

Une hyperthermie provoquée par une infection avec de la fièvre, des sièges chauffés ou une activité principalement assise peut avoir des conséquences négatives sur la fertilité. La chimiothérapie perturbe aussi beaucoup la production des spermatozoïdes.

Fumer est nocif pour les spermatozoïdes

La nicotine peut endommager les spermatozoïdes. Elle perturbe fortement la mobilité, le nombre et la forme des spermatozoïdes, de sorte qu’ils ne peuvent pas avancer jusqu’à l’ovule. Les fumeurs ont souvent un défaut d'ADN qui diminue aussi la capacité des spermatozoïdes. Ces conséquences liées à la consommation de nicotine disparaissent parfois seulement au bout de deux ans. Il est donc fortement conseillé d’arrêter de fumer tout de suite.

Les tissus testiculaires sont capables de récupérer

Après certaines influences nocives, les tissus testiculaires sont à même de récupérer. En cas de forte fièvre par exemple, le nombre de spermatozoïdes diminue rapidement, puis réaugmente automatiquement au fil des mois suivant la guérison.

Un trouble de qualité des spermatozoïdes est généralement un symptôme et non un diagnostic. Pour améliorer la fertilité de l’homme, il est conseillé d’en trouver la cause exacte.

Tags:

Ton appréciation

3/5 (1 Stimme)

COMMENTAIRES (0)