Fécondation in vitro (FIV): de quoi s’agit-il ?

Fécondation in vitro (FIV) : de quoi s’agit-il ?

La fécondation in vitro est une « fécondation réalisée artificiellement en éprouvette ». Contrairement à la fécondation naturelle, la conception a lieu en dehors de l’utérus de la mère. Selon les statistiques, ce procédé efficace est actuellement réalisé fréquemment. En Suisse, deux enfants par jours naissent suite à une FIV.

Publicité

En 1978, le premier bébé-éprouvette a fait sensation tout autour du monde. Luise Brown est née en Angleterre, après avoir été conçue en éprouvette. Cette nouvelle évolution dans le secteur de la médecine reproductive était révolutionnaire et a éveillé l’espoir de nombreux couples ne parvenant pas à réaliser leur désir d’enfant. Ce qui, à l’époque, paraissait futuriste est aujourd’hui devenu normal. Les experts estiment le nombre d’enfants conçus par fécondation artificielle en laboratoire à plusieurs millions.

Fréquence des causes et méthode de diagnostic

L’analyse des spermatozoïdes est impérative si le couple ne parvient pas à avoir un enfant. L’absence de grossesse est plus fréquemment liée à la stérilité de l’homme qu’à des problèmes médicaux de la femme. Des statistiques réalisées en Suisse en 2014 montrent que dans 40,6% des couples ayant décidé de faire une FIV, l’homme souffrait d’infécondité. Dans seulement 17,3 % des cas, les causes physiques relevaient de la femme. Si l’homme est pratiquement incapable de concevoir, l’injection intracytoplasmique de spermatozoïde (ICSI) peut conduire au résultat souhaité. Cependant, dans tous les cas, la fécondation artificielle n’entre en ligne de compte qu’en dernier recours.

Une fois l’analyse des principales causes effectuée – examen des spermatozoïdes -, la fécondation in vitro peut avoir lieu.

Déroulement d’une fécondation in vitro

Lors d’une FIV, des spermatozoïdes et un ovule sont placés ensemble dans une éprouvette dans des conditions de vie les plus avantageuses possibles. La fécondation a lieu et quelques heures plus tard, l’ovule est placé via un cathéter directement dans l’utérus de la mère. Le cadre temporel relativement restreint ne doit pas te causer de souci – la planification parfaite pour la fécondation extracorporelle (à l’extérieur du corps) aura lieu compte tenu de tes circonstances individuelles.

Infos importantes concernant les coûts et les conditions d’une fécondation in vitro

En Suisse, pour qu’une FIV puisse être réalisée, les deux partenaires doivent donner leur accord. Un médecin doit en outre fournir des conseils détaillés à ce sujet. Aucun des partenaires ne doit être séropositif et la femme doit être immunisée contre la rubéole. La FIV sera effectuée par un médecin agréé et la femme ne doit pas avoir plus de 44 ans.
Trois ovules au maximum peuvent être fécondés par cycle de traitement et les interventions sur l’embryon dont le but n’est pas de le maintenir en vie sont interdites. Les coûts pour l’analyse des causes de l’infertilité sont pris en charge par la caisse-maladie, mais pas la FIV. Tu dois compter entre 3500 et 5000 francs par cycle de traitement.

Les personnes qui ne parviennent pas à concevoir un enfant souffrent généralement de stress psychologique. Ne perds pas espoir si la première fécondation artificielle ne donne pas de résultat. En moyenne, un essai sur quatre est couronné de succès. Il est conseillé de planifier la FIV avec soin et de manière réaliste en tenant compte des coûts et des charges psychologiques et physiques qu’elle entraîne.

Tags:

Ton appréciation

0/5 (0 Stimmen)

COMMENTAIRES (0)