Fesses irritées – érythème fessier

Fesses irritées – érythème fessier © Pakhnyushchyy - adobe.stocks.com

La peau du bébé est très sensible et le fait qu’il ait les fesses irritées est presque inévitable. Environ un bébé sur trois souffre d’un érythème fessier pendant la phase où il porte des couches. Cette maladie cutanée est très douloureuse pour l’enfant et nécessite une intervention rapide des parents.

Publicité

Causes de l’érythème fessier

L’érythème fessier est une inflammation qui se propage rapidement dans la région des fesses. Elle se manifeste aussi par des rougeurs dans la région génitale et sur les cuisses. La maladie apparaît souvent sans prévenir et se développe en quelques heures. Les causes sont multiples, comme la diarrhée, des soins cutanés insuffisants ou de l’irritation cutanée par la couche. L’inflammation cutanée s’aggrave rapidement par les frottements de la couche. Des bactéries de l’urine et des selles peuvent en outre irriter la peau si la couche est changée trop rarement. Des soins excessifs peuvent aussi irriter les fesses, par exemple si l’on applique trop souvent de l’huile et de la crème.

Que faire contre les fesses irritées ?

Pour éviter d’aggraver l’état de la peau irritée, le bébé doit être souvent changé pour qu’il reste au propre. La couche pleine doit être changée au plus vite, parfois toutes les heures. Pour nettoyer, utilise de l’eau tiède, mais pas de lingettes humides, car elles sont souvent imprégnées d’additifs auxquels la peau du bébé est sensible. L’enfant ne doit jamais porter des couches en permanence. L’air ambiant fait du bien à la peau irritée et apaise rapidement. Il faut cependant veiller à ce que le petit ne prenne pas froid. Réfléchis aussi à changer de marque de couches, car certaines marques sont plus ou moins bien supportées par les bébés.

Érythème fessier : traitement avec des crèmes spéciales

Les pommades et crèmes contenant du zinc sont particulièrement bien adaptées. Ces crèmes sont très riches et doivent être appliquées très finement. Les crèmes à base de dexpanthénol peuvent aussi apaiser. Cependant, ces produits ne doivent pas être utilisés de manière préventive, mais seulement en cas d’érythème fessier. Des soins excessifs peuvent provoquer le contraire et déclencher une inflammation. Certains parents recommandent la laine thérapeutique en plus des crèmes. Cette laine absorbe particulièrement bien l’humidité. La peau sensible des enfants reste sèche et guérit mieux. La laine thérapeutique peut être réutilisée sans problème si elle est lavée après chaque utilisation.

Remèdes de grand-mère contre les fesses irritées

Des remèdes de grand-mère comme le fait d’appliquer du lait maternel ou de la tisane de camomille sont efficaces contre les inflammations de la peau sensible. Le lait maternel sera tamponné délicatement avec un linge doux sur les endroits concernés. La tisane de camomille et le lait maternel accélèrent la guérison en calmant et en rafraîchissant la peau. Les mamans qui allaitent doivent renoncer aux aliments acides comme aux cornichons au vinaigre, aux citrons et en partie au chocolat. Le lait maternel deviendra ainsi plus digeste pour l’enfant, les selles seront moins acides et la peau moins irritée.

Éruption cutanée : quand faut-il consulter le médecin ?

Les parents peuvent soigner eux-mêmes un enfant qui a les fesses sont irritées. Il est cependant recommandé de consulter le pédiatre s’il n’y a pas d’amélioration au bout de plusieurs jours, surtout en cas d’apparition de zones sanguinolentes. Des bactéries et des champignons peuvent alors pénétrer dans la peau, provoquant d’autres maladies plus graves. Le champignon candida albicans peut déclencher une mycose. Il provoque aussi une irritation de la peau, mais peut également développer de petites cloques et des boutons rouges. La mycose chez l’enfant est diagnostiquée à partir de dépôts blanchâtres dans la bouche. Le médecin prescrira alors des médicaments ou crèmes adaptés.

Tags:

Ton appréciation

0/5 (0 Stimmen)

COMMENTAIRES (0)