Suivi médical du bébé

Suivi médical du bébé
Suivi médical du bébé © bevisphoto - AdobeStock.com

D’éventuelles maladies, malformations ou des troubles du développement peuvent être détectés et traités précocement dans le cadre du suivi médical du nourrisson. La caisse-maladie prend en charge tous les examens préventifs si les consultations obligatoires sont respectées, ce qui évite aux parents de les payer de leur poche.

Publicité

Le pédiatre est votre interlocuteur

Seul un pédiatre expérimenté peut dire si le développement de ton bébé est normal ou s’il y a des signes précurseurs de troubles ou de malformations. Les parents ne devraient pas transférer pour autant toute la responsabilité au pédiatre mais être eux-mêmes constamment attentifs. Le suivi médical débute  la première semaine de vie et prend fin à l’âge de six ans. La surveillance du développement du nourrisson à intervalles définis permet la détection précoce et le traitement d’éventuels troubles de la santé ou malformations. Le pédiatre dispose pour cela de la médecine moderne. Il surveille en plus régulièrement la taille et le poids à l’aide des courbes de percentiles (courbe de croissance). La maman doit aussi prendre soin de sa santé en plus de celle de son bébé, surtout si elle élève plusieurs (jeunes) enfants.

Suivi médical du nourrisson

Quand la maman quitte la maternité avec son nouveau-né, elle reçoit un carnet de santé. Tous les résultats des examens y seront inscrits. Il ne faut pas le perdre et il doit être présenté au pédiatre à chaque consultation. Si l’état de santé de ton enfant t’inquiète en dehors des examens préventifs, il faut consulter le pédiatre ou en cas d’urgence appeler le médecin de garde. Tu ne te rendras probablement pas compte du premier examen préventif. Il est fait tout de suite après la naissance dans la salle ou la chambre d’accouchement. Le bébé est examiné pour vérifier s’il a souffert lors de l’accouchement. Son cœur et ses poumons sont écoutés, l’irrigation de la peau est observée et les réflexes innés sont contrôlés.

Le premier examen préventif

L’examen effectué immédiatement après la naissance s’appelle test Apgar. Tous les bébés nés en Suisse sont soumis à ce premier examen préventif. Les fonctions vitales du nouveau-né sont évaluées avec un système de points pour déterminer son état de santé. Cinq éléments sont notés avec la cotation d’Apgar : la respiration, la fréquence cardiaque, la coloration de la peau, le tonus musculaire et les réflexes. Pendant les dix premières minutes de vie, le test est réalisé trois fois. Les fonctions vitales principales sont évaluées et notées : zéro (aucun signe), un point (faible signe) ou deux points (signes bien présents). Un enfant évalué entre huit et dix points est en bonne santé. L’état de santé de l’enfant est diminué si le résultat est évalué entre cinq et sept points. Avec une note de moins de cinq points, l’enfant a besoin de soins médicaux d’urgence.

Evaluer la santé avec un test de vitalité

Ce contrôle est le premier examen préventif, au cours duquel le pH est mesuré dans le sang du cordon ombilical pour vérifier l’alimentation en oxygène de l’enfant. Le liquide amniotique avalé par l’enfant est ensuite aspiré, ce qui permet de s’assurer que le nez et l’œsophage sont dégagés.

Tags:

Ton appréciation

4/5 (1 Stimme)

COMMENTAIRES (0)