Scarlatine

Scarlatine © golovianko / AdobeStock.com

La scarlatine est une maladie infantile contagieuse. Les bactéries qui déclenchent la maladie appartiennent aux streptocoques du groupe A et sont transmises par gouttelettes en toussant ou en éternuant, ou encore par la salive. La durée d’incubation est de deux à cinq jours. Il n’existe aucun vaccin contre cette maladie.

Publicité

Comment évolue la scarlatine ?

La scarlatine commence avec de la fièvre, souvent accompagnée de frissons, de maux de gorge ou de vomissements. Au début, la langue est chargée et se colore plus tard en rouge framboise, ce qui est typique de la scarlatine. La langue et le palais sont très rouges et les amygdales couvertes de dépôts purulents. Une éruption de petits points rouges se manifeste au bout d’un à trois jours au niveau des plis de l’aine et des aisselles, s’étendant ensuite sur le tronc et le dos. Un triangle pâle apparaît autour du nez et de la bouche de ton bébé.
La fièvre disparaît après quelques jours. La peau commence à peler à l’intérieur des mains et des pieds. Si ton bébé a reçu fréquemment des antibiotiques, les bactéries peuvent être modifiées de telle manière que les symptômes sont moins typiques. Consulte ton médecin en cas de doute. Un frottis du pharynx du bébé permet d’avoir une certitude.

Quelle thérapie pour l’enfant ?

Comme la scarlatine est très contagieuse, les enfants malades ne doivent pas aller à la crèche ou à l’école. Consulte le pédiatre en cas de doute. Il fera un frottis et prescrira des antibiotiques adaptés. Les personnes ayant été en contact avec l’enfant malade doivent aussi subir un frottis et, le cas échéant, être traitées.

Il est indispensable de traiter cette maladie infantile par des antibiotiques pour éviter des complications.

Les symptômes comme un mal de gorge ou de la fièvre peuvent être atténués avec des remèdes de grand-mère. Des pastilles à sucer, des boissons rafraîchissantes et des enveloppements des mollets avec des linges humides et frais soulagent.

La maladie ne sera plus contagieuse 24 heures après la prise de l’antibiotique et la diminution des symptômes. Sans traitement, l’enfant reste contagieux pendant deux à trois semaines.

Peut-il y avoir des complications ?

Le traitement doit être pris au début de la maladie, même si elle est considérée aujourd’hui comme étant inoffensive. Avant la découverte des antibiotiques, des complications et des effets tardifs étaient à craindre. Une septicémie accompagnée de convulsions et d’insuffisance cardio-vasculaire, ainsi qu’une méningite, peuvent être provoquée par les bactéries. Une fois la scarlatine surmontée, des effets tardifs déclenchés par les bactéries au niveau des reins (glomérulonéphrite) ou des nerfs (Chorée de Sydenham) sont possibles. Le système immunitaire du bébé peut parfois réagir excessivement et provoquer une fièvre rhumatismale laissant des séquelles au cœur, aux reins et aux articulations.

Depuis l’introduction des antibiotiques, la scarlatine est devenue inoffensive, alors qu’il n’existe aucun vaccin. Les complications chez le bébé peuvent être évitées grâce à une thérapie prescrite à temps. 

Tags:

Ton appréciation

5/5 (1 Stimme)

COMMENTAIRES (0)