Deuxième examen du bébé

Deuxième examen du bébé
Deuxième examen du bébé © Halfpoint - AdobeStock.com

Entre deux et dix jours après la naissance, l’enfant est examiné pour la deuxième fois par le médecin à l’hôpital ou, en cas d’accouchement à domicile, par le pédiatre. Le bébé est pesé, sa taille et son tour de tête sont mesurés. De plus, un test auditif est effectué. Veille à ce que cet examen soit fait avant le 14e jour de vie pour que les frais soient remboursés.

Publicité

Examen approfondi

Les médecins sont unanimes : au cours du développement du bébé, plus les maladies et les troubles sont diagnostiqués précocement, meilleure sera la prise en charge. Le meilleur moment est tout de suite après la naissance. C’est pour cela que le médecin observe attentivement ton enfant de la tête au pied à chaque examen. Il regarde la peau et recherche des anomalies. Ensuite, il palpe les os, examine les organes génitaux et s’assure que la digestion fonctionne correctement. Il contrôle aussi le système nerveux via les réflexes. Le médecin vérifie le fonctionnement de l’articulation de la hanche en tenant le bébé d’une manière particulière.

Echographie de la hanche du bébé

Aujourd’hui, beaucoup d’hôpitaux proposent l’échographie de la hanche. Profite de ce moyen de dépistage, car il dévoile rapidement et sûrement une dysplasie congénitale de la hanche, une luxation ou une hanche trop étroite. Ainsi ces troubles pourront être traités de manière ciblée, ce qui évitera par la suite un retard de développement du bébé. Il apprendra à marcher normalement sans handicap et ne souffrira pas d’usure précoce de l’articulation.

Dépistage de maladies

Une petite piqûre dans le dos de la main ou dans le talon de ton bébé ne fait que brièvement mal, mais servira à le protéger. Le sang prélevé est examiné pour détecter différents troubles métaboliques et hormonaux. Des maladies telles que l’hypothyroïdie sont dépistées. Sans traitement précoce, cette maladie est particulièrement insidieuse pour l’enfant. Si l’hypophyse ne produit pas assez d’hormones, l’enfant subit un retard corporel et intellectuel.
Les troubles du métabolisme des protéines, les maladies du métabolisme des lipides ou des glucides sont également néfastes pour le développement du bébé. Dans un premier temps, la plupart des enfants souffrant des troubles congénitaux mentionnés ne montrent aucun signe extérieur. Une recherche ciblée de ces maladies empêche des dégâts irréversibles par la suite.

A ne pas manquer

Les examens préventifs sont remboursés par les caisses-maladie. Ils sont recommandés par le médecin sans pour autant être obligatoires. Même si tu as aujourd’hui l’impression que ton enfant est un bonne santé, les visites chez le pédiatre sont importantes pour l’avenir de ton enfant.

Tags:

Ton appréciation

0/5 (0 Stimmen)

COMMENTAIRES (0)