Dermatite atopique (neurodermite)

Dermatite atopique (neurodermite)
Dermatite atopique © Olga Sidel'nikova- AdobeStock.com

La dermatite atopique est une maladie chronique de la peau qui repose sur une prédisposition génétique. Elle est déclenchée par des réactions à des facteurs externes et internes, comme p. ex. les allergies, et entraîne des démangeaisons, de l’eczéma et une peau sèche. Chez les nourrissons, l’eczéma touche principalement le visage, les joues et le menton. Mais comment cette maladie se développe-t-elle et que faire pour la prévenir ? 

Publicité

Apparition de la dermatite atopique

La dermatite atopique (également appelée neurodermite ou eczéma atopique) peut parfois être accompagnée d’asthme ou de rhume des foins, soit d’autre maladies allergiques. Souvent, la maladie se manifeste déjà au cours de la première année de vie de l’enfant. La situation peut ensuite s’améliorer et la maladie disparaître totalement. Il subsiste cependant parfois une sensibilité accrue de la peau au contact de substances irritantes (p. ex. parfums ou colorants) ou en cas de stress.

Si tu constates que ton enfant a des symptômes de dermatite atopique, consulte un médecin.

Comment survient la dermatite atopique ?

En règle générale, cette maladie de la peau repose sur une prédisposition génétique. La réaction exagérée du système immunitaire lors de la survenance d’une allergie est due à différentes influences environnementales. Cependant, on ignore souvent que les facteurs émotionnels comme le stress ou les allergies alimentaires peuvent aussi déclencher une dermatite atopique. Un régime peut considérablement améliorer l’état de la peau. En cas de symptômes de dermatite atopique, il est important de consulter un médecin.

Modifications de la peau

  • Peau sèche et sensible
  • Irritation : rougeurs, gonflements, év. blessures ouvertes
  • Démangeaisons : très désagréables pour l’enfant qui aura tendance à se gratter pour les atténuer.
  • Le fait de se gratter blesse la peau et enlève les couches supérieures. Les germes peuvent alors y pénétrer et provoquer des inflammations purulentes. Si l’enfant gratte trop souvent, sa peau va ressembler à du cuir.
  • Chez les nourrissons ainsi que chez les enfants, ce sont surtout le visage, les joues et le menton qui sont touchés, ainsi que les coudes et le pli des genoux, les poignets et le cou.

 

Possibilités de traitement

Le traitement ne permet généralement pas d’éliminer la cause. Il aide cependant à atténuer les désagréments dont souffre l’enfant.

  • Soigne régulièrement la peau avec des préparations hydratantes.
  • N’utilise pas de savon ou de solution organique.
  • Ne laisse pas ton enfant trop longtemps dans l’eau tiède du bain et n’ajoute à l’eau que des produits appropriés.
  • Les crèmes spéciales, ainsi que celles contenant de la cortisone, peuvent aider rapidement et efficacement contre l’inflammation et les démangeaisons.
  • La cortisone ne doit pas être appliquée pendant une longue durée.
  • Les infections doivent être traitées par des médicaments spécifiques à l’agent pathogène, de manière locale ou interne.
  • Les médicaments visant à atténuer les démangeaisons améliorent le sommeil. Il existe aussi des pyjamas spéciaux à porter en cas de démangeaisons.
  • En cas d’allergies alimentaires, le fait de supprimer l’aliment en question améliore considérablement la situation.
  • Évite à ton enfant le stress et les situations à forte charge psychique.
  • Les vêtements en coton doux sont bien supportés, la laine doit être évitée.
  • Ne surchauffe pas les pièces et promène souvent ton enfant à l’air frais.

 

Tags:

Ton appréciation

4/5 (1 Stimme)

COMMENTAIRES (0)