Attention à la surstimulation

Trop de bruit, une consommation de médias trop élevée et trop d’activités planifiées pendant le temps libre peuvent stresser les enfants, les exciter ou les fatiguer. Les nombreuses impressions auxquelles les adultes sont exposés chaque jour peuvent surcharger les enfants. Leur cerveau n’est pas encore à même d’occulter les choses sans importance.

Publicité

Aide immédiate si l’enfant est dépassé

Les enfants absorbent tout : les voitures et camions colorés, le bruit de la route, la musique diffusée à la radio, les disputes des frères et sœurs plus âgés et peut-être une grand-maman qui parle sans arrêt à l’enfant. Durant toute la journée, les petits sont confrontés à toutes sortes de sensations. Lorsque ton enfant est dépassé par les événements, il se met soudain à pleurer, est en colère ou surexcité, est dissipé ou a du mal à s’endormir.
Mets-toi alors à l’écart et au calme avec ton enfant. Un coin tranquille et confortable où tu t’installes avec ton enfant pour lui raconter une histoire paisible peut l’aider. Il peut aussi colorier un mandala ou faire un dessin sans télévision ou radio en fond sonore.

A la maison, une petite sieste ou une boisson chaude peuvent lui procurer la détente nécessaire. La télévision ou la tablette ne se prêtent pas à l’apaisement des enfants, mais au contraire les stimulent. Tu sais certainement ce que ton enfant aime faire et la meilleure manière de le calmer.

Gérer les enfants hypersensibles

Le quotidien est encore plus épuisant pour les enfants hypersensibles. La chercheuse Elaine Aron rappelle que la foule peut être ressentie comme un supplice, car ces enfants ressentent particulièrement les ambiances. Ils filtrent encore moins que les autres les informations reçues et se défendent mal contre une surcharge d’informations. Ils réagissent par des maux de tête et de ventre, s’isolent ou deviennent agressifs. Les enfants hypersensibles exigent beaucoup de présence de leurs parents. Ils ont besoin d’une chambre avec peu de jouets et où chaque chose a sa place. Evite l’excès d’activités pendant les loisirs et, à l’âge de trois à huit ans, favorise les sorties dans la nature pour bouger d’une manière ludique. Pour les enfants plus âgés, des exercices de détente, comme le training autogène peuvent aider. Structure le quotidien et renonce à trop de spontanéité.

Choisir des jouets simples

Les jouets offrant de nombreuses possibilités de jeu contrecarrent la surstimulation. Tu n’as pas besoin d’un programme de jeu et de découverte sophistiqué. Rien que le fait de ramasser des cailloux peut donner des idées à ton enfant pour les disposer par exemple en motif. Encourage-le à faire de tels jeux. Le fait de s’occuper intensément avec de tels matériaux simples apaise intérieurement les petits et favorise leur créativité.

Conclusion : accorder du repos sans surprotéger

Les enfants ont besoin de calme quand ils sont trop stimulés. Laisse-les s’isoler et donne-leur un sentiment de sécurité par ta présence. Cela vaut particulièrement pour les enfants hypersensibles qui réagissent intensément aux stimuli et sensations. Veille cependant à établir un équilibre entre des moments calmes et de nouvelles expériences pour favoriser un apprentissage adapté à l’enfant.

Tags:

Ton appréciation

4,6/5 (5 Stimmen)

COMMENTAIRES (0)