Les comparaisons énervantes entre parents

Qui a eu une grossesse particulièrement agréable ? Lesquelles ont un bébé qui fait déjà ses nuits ? A quel stade de développement se trouve l’enfant ? Les parents ont toujours tendance à comparer alors qu’il est parfaitement normal que les bébés se développent plus ou moins rapidement et que les grossesses se déroulent de manière variable. Les comparaisons désécurisent.

Publicité

« Quoi, elle marche déjà ? » « Et bien, déjà quatre dents ? » Toutes les mères connaissent les comparaisons énervantes qui commencent déjà pendant la grossesse. Qui a eu une grossesse sans problème ? Qui a accouché de la manière la plus naturelle ?

Souvent, les parents comparent pour se rassurer, se dire que tout est en ordre. Mais lorsque les réponses mettent à jour un écart important, l’incertitude apparaît. Est-ce que tout est normal ? Fais-je les choses correctement ?

Bébés en concurrence

A peine le bébé a-t-il vu le jour que les questions commencent. Elles concernent le sommeil, l’allaitement, la marche, le langage, etc.

Les réponses aux questions ont parfois tendance à être légèrement exagérées…« Oh, ma pauvre, ta fille ne fait pas encore ses nuits ? Mon fils dort toute la nuit depuis qu’il a un mois. » Vraiment ? Cela peut être vrai, ou dépendre de ce qu’on entend par « faire ses nuits ».

Chaque enfant est unique

Les enfants se développent plus ou moins rapidement et de manière très individuelle. Certains sautent des étapes de développement, marchent avant d’aller à quatre pattes ou inventent leur propre manière de se déplacer. Plus d’un docteur a commencé à parler à deux ans seulement. Et même ceux ayant des retards de motricité peuvent faire plus tard de l’athlétisme.

Observe ton enfant et concentre-toi sur ses forces. Encourage-le sans lui mettre la pression et loue ses tentatives. Concentre-toi sur ses intérêts et non sur la phase de développement qu’il devrait traverser selon les livres.

Réjouis-toi des particularités de ton enfant. Dans une année, plus personne ne se demandera à quel âge il a appris à marcher !
Beaucoup de parents se rappellent avoir passé du centre de puériculture au pédiatre puis au physiothérapeute parce que leur enfant ne voulait par exemple pas se tourner sur le ventre.

Certes, il est important d’observer les retards dans le développement et d’agir en conséquence. Mais souvent, l’enfant a besoin d’un peu de temps et les parents de patience  – chacun a son propre rythme et suit son propre parcours. Fais confiance à ton enfant et à ton instinct !

Tu fais juste

Si quelque chose t’inquiète, parles-en à ton pédiatre, à ta sage-femme ou à la puéricultrice, au lieu de questionner d’autres parents. Tu risques d’être désécurisée et il y en aura toujours quelq'un qui saura mieux que les autres.

Fais ce que tu penses être bien pour ton enfant et n’écoute pas trop les autres ! 

Tags:

Ton appréciation

4,5/5 (8 Stimmen)

COMMENTAIRES (1)



Très bel article! totalement d'accord. Inutile de se faire du mal avec des comparaisons interminables. Il faut profiter de chaque étape de croissance du bébé. Oui, chaque bout de choux est unique!

Sonita |