Désagréments liés à l’allaitement pour le bébé

L’alimentation de la maman qui allaite peut entraîner des désagréments plus ou moins importants chez le bébé. Il est conseillé d’observer certaines recommandations pour que l’allaitement devienne un plaisir pour chacun. Plus tu demandes conseil autour de toi, plus tu entendras d’avis différents. Il est donc très important pour la maman de bien observer son bébé. Les désagréments chez l’enfant peuvent être provoqués par certains aliments.

Publicité

Désagréments fréquents du bébé allaité

Les coliques des trois premiers mois sont bien connues, mais les causes peuvent être très diverses. Le plus souvent, on suppose que certains aliments du menu de la maman, comme les légumineuses, le chou, les poireaux ou encore les oignons et l’ail provoquent des coliques chez le bébé. Il est donc recommandé d’éviter ces aliments surtout au début de l’allaitement. Les agrumes, comme par exemple les oranges ou les citrons, présentent un autre risque pour le bébé. Leur consommation pendant l’allaitement provoque souvent des rougeurs et des irritations des fesses.

Alimentation ciblée pendant l‘allaitement

Il est bien connu que les agrumes frais apportent beaucoup de précieuses vitamines et des minéraux. Il n’est donc pas idéal d’éviter complètement ces fruits, autant pour le développement de l’enfant que pour la maman. Il en va de même des légumineuses avec leur taux de fer élevé et de l’ail, qui seront alors consommés en petites quantités. Une maman qui souhaite allaiter fait un choix idéal pour son enfant. Il est déconseillé de se priver de tout pour que l’alimentation pendant l’allaitement reste un plaisir.

Ce qui compte avant tout est l’observation. Mange une salade avec du poireau frais si tu en as envie. Observe ton bébé attentivement pendant les heures suivantes. A-t-il des coliques ? Ou ne réagit-il pas du tout à cet aliment « à risque » ? Tu pourras poursuivre ton observation avec d’autres aliments. Ce qui compte est la quantité consommée. Si tu décèles un produit causant des coliques chez ton bébé, biffe-le de ton menu ou consomme-le en petites quantités.

Les désagréments disparaissent généralement rapidement chez l’enfant. Il est d’ailleurs intéressant de savoir que les réactions peuvent être complètement différentes au sein d’une fratrie. Chaque période d’allaitement est donc une expérience intime et individuelle entre la maman et l’enfant. Il vaut aussi la peine d’observer si les coliques n’ont pas d’autre déclencheur que l’allaitement.

Tags:

Ton appréciation

3,1/5 (10 Stimmen)

COMMENTAIRES (3)



C'est n'importe quoi comme théorie ! Les coliques chez les bébés jusqu'à 3 mois c'est normal que les bébés soient allaité ou au biberon ! Il n'y a aucune relation avec l'alimentation de maman...

Riri |

C'est clair, aujourd'hui on a prouvé que les coliques n'etaient pas liés à cela. D'ailleurs porter bébé vertical-e à la fin de son repas durant environ 1h réduit de beaucoup ces soucis. (écharpe de portage, mon amie!)

Alex |

Alors je rejoins complètement cet article pour avoir vu la différence nette quand je consomme oui ou non certains aliments. Les 2 commentaires précédents sont assez rigides et d'un ton sec. Chaque allaitement est différent. Donc laissez juger chaque maman selon sa situation. Dans mon cas, depuis l'éviction des quelques aliments comme les tomates ou la salade, bah j'ai un tout autre bébé qui n'a plus mal au ventre et dort sans souci.

Melissa |