Allaitement - réussir dès le départ

Allaitement - réussir dès le départ
Allaitement © Köpenicker AdobeStock.com

Allaiter est un moment intime entre la maman et son nouveau-né. Beaucoup de femmes rêvent déjà avant la naissance de l’instant où elles mettront leur bébé pour la première fois aux seins et l’allaiteront. Le lait maternel fournit des nutriments importants à ton bébé - et pas seulement à partir de la montée du lait entre trois à cinq jours après l’accouchement, mais déjà dès le début de l’allaitement - quelques heures après la naissance.

Publicité

Lors des deux heures qui suivent l‘accouchement ton bébé essaie de téter aux seins et reçoit ainsi quelques gouttes de colostrum (appelé premier lait). Ce premier repas contient de nombreux anticorps et agit comme un « vaccin naturel » pour ton enfant.

Si tu choisis d’allaiter, la succion du bébé provoque non seulement la production du lait, mais aussi une contraction de l’utérus. Il rétrécit ainsi plus rapidement. Surtout après la naissance d’un deuxième enfant, beaucoup de mères ressentent des maux de ventre lorsque l’utérus se contracte pour se remettre en place. 

Première tétée du nouveau-né

Pendant la grossesse, sous l’influence des hormones, tes seins se sont déjà préparés à l’allaitement. Le processus de la lactation est stimulé par la première tétée du bébé. Au cours des trois à cinq premiers jours après l’accouchement, ton enfant devrait être allaité aussi souvent qu’il le réclame, c’est-à-dire toutes les deux à quatre heures pour stimuler de façon optimale le processus de lactation. Ainsi ton bébé reçoit quelques gorgés du précieux colostrum. Tes seins se familiarisent avec leur nouvelle tâche et avec ton enfant vous devenez des spécialistes en matière d’allaitement.  

De la première montée de lait au lait maternel

Un allaitement répété et fréquent - les nouveau-nés veulent aussi téter pendant la nuit - réduit le temps nécessaire à la première montée du lait. Il est aussi important que le bébé prenne bien le colostrum des trois premiers jours. De nombreuses femmes aident en massant leurs seins, d’autres ne les préparent pas du tout, ce qui n’empêche pas le lait de couler « à flots ». Fais-toi conseiller par les infirmières de la maternité ou par ta sage-femme.

La première montée du lait a lieu normalement entre trois à cinq jours après l’accouchement. Certaines femmes ressentent un gonflement des seins et une plus grande sensibilité à la douleur. Des compresses chaudes soulagent les douleurs et favorisent un meilleur écoulement du lait avant la tétée.

Peu après la première montée du lait, la quantité et la composition de ton lait continuent à changer. On dit que le lait maternel est mûr seulement au bout de dix à quatorze jours. Pendant la période d’allaitement, la composition du lait s’adapte de manière optimale aux besoins de ton enfant. Les intervalles entre les repas sont très individuels. Surtout les premiers temps (p. ex. lors de la montée du lait initiale) et pendant les phases des poussées de croissance, les intervalles peuvent être plus rapprochés. Tes seins sont ainsi bien vidés et sont stimulés à produire d’avantage.

« Jamais je n’aurai imaginé que mes seins puissent autant se durcir et que d’allaiter demande autant d’énergie. » Paula (26)

Tags:

Ton appréciation

4,7/5 (3 Stimmen)

COMMENTAIRES (0)