Allaitement et engorgement mammaire

Allaitement et engorgement mammaire
Allaiter le bébé © drubig-photo - AdobeStock.com

Toute maman souhaite ce qu’il y a de mieux pour son enfant. L’allaitement peut en faire partie. Nourrir son bébé au sein n’est cependant pas toujours facile. Que faire par exemple en cas d’engorgement, problème qui survient relativement fréquemment ? Voici quelques mesures pour éviter ou soulager l’engorgement.

Publicité

L’engorgement mammaire, de quoi s’agit-il ?

Rares sont les femmes qui allaitent qui n’ont pas souffert une fois d’engorgement. Comme son nom l’indique, le lait s’engorge dans les canaux lactifères des seins et ne s’écoule plus. Les signes d’engorgement sont un sein douloureux, tendu et dur. De petits nodules peuvent se former et la peau du sein a tendance à rougir. L’engorgement peut aussi s’accompagner d’un peu de fièvre et de mal-être.

Quelles sont les causes de l’engorgement ?

Les canaux lactifères insuffisamment vidés peuvent provoquer un engorgement. Le port d’un soutien-gorge trop étroit ou mal adapté ainsi qu’une mauvaise position d’allaitement sont d’autres causes possibles. Un manque de sommeil ou du stress psychique peuvent également être à l’origine d’un engorgement, qui risque ensuite de dégénérer en mastite.

Il n’y a cependant pas de raison de paniquer ou de remettre en question l’allaitement de ton bébé. Il serait dommage d’arrêter pour passer au biberon. Il est conseillé d’allaiter le plus souvent possible pour désengorger le sein. Idéalement, il faudrait aussi ponctuellement tirer ton lait. Il existe pour cela des appareils spéciaux que tu peux louer. Demande conseil à ta sage-femme, à ton infirmière ou à la conseillère en allaitement. Si l’engorgement devient chronique et durable, il peut provoquer une mastite.

Que faire contre l’engorgement ?

La détection et le traitement précoces peuvent permettre d’éviter une mastite. Si tu souffres d’un ou de plusieurs symptômes décrits ci-dessus – par exemple un sein dur -, prends les mesures suivantes :

  • Pour détendre le sein avant la tétée, applique une compresse chaude pendant dix minutes (en évitant le mamelon et l’aréole)
  • Masse le sein
  • Allaite l’enfant toutes les deux heures au sein engorgé – s’il ne le vide pas, tire le lait restant
  • La position de l’enfant est importante: sa mâchoire inférieure doit être la plus proche possible de la place engorgée afin de mieux vider le sein
  • Après avoir allaité, applique pendant vingt minutes une compresse froide sur le sein (attention : la glace peut endommager les tissus si elle est appliquée directement sur la peau)

Répète ces mesures jusqu’à ce que tu constates une amélioration. Il est aussi important de se reposer. Allonge-toi le plus souvent possible et organise l’aide nécessaire. Si ton état ne s’améliore pas rapidement, contacte ton médecin, ta sage-femme, ton infirmière ou une conseillère en allaitement.

Mais ne crains rien, un engorgement disparaît souvent très vite. Tu pourras alors profiter pleinement de cette période d’allaitement avec ton bébé.

Tags:

Ton appréciation

5/5 (1 Stimme)

COMMENTAIRES (0)