Aider l'enfant qui a des difficultés d’apprentissage

Aider l'enfant qui a des difficultés d'apprentissage © fizkes / AdobeStock.com

Les difficultés d’apprentissage ne sont pas rares chez les enfants. Il est donc très important de détecter de telles difficultés de bonne heure pour pouvoir aider l’enfant le mieux possible à l’école.
Aucun être humain ne sait tout – et c’est tout à fait normal ! Toutefois, si ton enfant a des difficultés d’apprentissage dans certaines branches à l’école, il est important de l’aider à surmonter ces difficultés pour lui permettre de suivre une scolarité couronnée de succès. Voici comment faire !

Publicité

Que signifie la notion de difficultés d’apprentissage et quels sont les motifs ?

On parle de difficultés d’apprentissage lorsque, malgré d’importants efforts et de nombreuses répétitions, un enfant présente des difficultés dans certains domaines. Les difficultés d’apprentissage les plus connues et fréquentes sont la dyslexie (faiblesse en lecture et en orthographe) et la dyscalculie (faiblesse en calcul). Il est important de préciser ici que le QI de ces enfants est souvent comparable à celui des autres élèves. Les enfants qui présentent des difficultés d’apprentissage ne sont donc pas stupides !
Outre les difficultés d’apprentissage citées et connues, de telles difficultés peuvent aussi survenir en tant que symptôme d’autre chose. Souvent, de telles difficultés d’apprentissage n’apparaissent cependant pas dans des domaines spécifiques, mais de manière générale dans le contexte de l’apprentissage. Le TDAH ou même le fait que l’enfant soit surdoué peut entraîner des problèmes d’apprentissage. Dans ce cas, une thérapie est recommandée pour pallier à ces « effets secondaires ».

Comment détecter des  difficultés d’apprentissage chez mon enfant ?

La dyslexie et la dyscalculie sont en règle générale détectées à l’école primaire. Malgré les nombreuses possibilités de s’exercer, l’enfant rencontre de gros problèmes dans les domaines en question et ne parvient pas à fournir les mêmes performances que des enfants de son âge, malgré des conditions similaires En cas de suspicion de difficultés d’apprentissage, il est conseillé de chercher d’abord la discussion avec l’enseignant chargé de la branche en question. Si celui-ci confirme tes observations,  tu pourras emmener ton enfant chez le psychologue scolaire qui procédera à des tests pour vérifier si ton enfant présente bien des difficultés d’apprentissage. Il pourra aussi l’aider de manière ciblée ou lui trouver un thérapeute approprié.

Que faire pour aider mon enfant ?

Il est particulièrement important de faire comprendre à ton enfant que les difficultés d’apprentissage  ne sont qu’une partie de lui et qu’il n’est pas réduit à cela. Donne-lui le sentiment que malgré ses faiblesses, il est bien comme il est et que tu le soutiens à 100%. Des exercices réguliers et quotidiens l’aideront peu à peu à compenser ses faiblesses. Pour cela, il doit cependant être motivé. N’exagère donc pas avec les exercices et réjouis-toi sincèrement de chaque petit progrès ! Pendant la phase d’exercice, intègre aussi toujours des tâches simples qu’il pourra résoudre facilement et qui renforceront sa confiance en lui. Il est important que les exercices stimulent ton enfant sans qu’il se sente dépassé ! Veille aussi à aménager suffisamment de pauses entre les moments d’apprentissage afin qu’il puisse assimiler correctement ce qu’il a appris.

Les difficultés d’apprentissage ne sont pas faciles à gérer, toutefois elles ne sont pas insurmontables. La première chose à faire consiste à trouver rapidement les causes et à stimuler l’enfant du mieux possible – aussi bien à l’école qu’à la maison. Il va de soi qu’une telle faiblesse entraîne du travail supplémentaire, mais les pronostics sont bons si tout le monde y met du sien. Les difficultés d’apprentissage  peuvent souvent être compensées par de l’aide ciblée, des unités d’apprentissage à la maison et des séances de thérapie de soutien. Si l’enfant est surdoué et présente des difficultés d’apprentissage, des exercices plus difficiles peuvent être l’approche qui convient. Si l’enfant souffre de TDAH, des exercices qui visent à augmenter la concentration et qui permettent de se défouler physiquement sont recommandés.

Tags:

Ton appréciation

5/5 (1 Stimme)

COMMENTAIRES (0)