Coronavirus : vaccination pendant la grossesse

La vaccination contre le COVID-19 pendant la grossesse @ velishchuk - AdobeStock.com

Une grossesse est un heureux évènement, mais cette belle période est actuellement atténuée par le coronavirus. Dans quelle mesure est-il aujourd’hui (5.3.2021) possible de se faire vacciner pendant la grossesse ? Voici plus d’information à ce sujet.

Publicité

Pourquoi les femmes enceintes font-elles partie du groupe à risque ?

Selon une étude de l’Office fédéral de la santé publique (OFSP) menée en partenariat avec la Société suisse de gynécologie et d'obstétrique, le risque d’attraper le coronavirus est élevé pendant la grossesse. Tu fais donc partie des personnes à risque. Les recherches actuelles indiquent que les femmes enceintes présentent un risque plus élevé de complications graves que les autres femmes du même âge.

Le risque d’accoucher prématurément peut aussi augmenter. Une évolution plus sévère de la maladie ne concerne cependant pas toutes les futures mamans. Certaines femmes enceintes plus âgées ont par exemple contracté une forme plus grave de la maladie. Le surpoids et des maladies chroniques préexistantes sont aussi des facteurs dangereux pour les femmes enceintes.

Critères de vaccination pour les femmes enceintes

Au début, l’OFSP avait exclu les femmes enceintes du vaccin SARS-CoV-2. Celles qui actuellement présentent un risque supplémentaire d’évolution grave de la maladie COVID-19 peuvent se faire vacciner au 2e ou 3e trimestre.

En raison du manque de données cliniques concernant la sécurité du vaccin chez les femmes enceintes, les conditions suivantes ont été données par l’OFSP :

  1. Actuellement, seules les femmes enceintes au 2e et 3e trimestre avec un risque supplémentaire élevé peuvent se faire vacciner (liste des maladies préexistantes ci-dessous).
  2. Le/la spécialiste en gynécologie et obstétrique doit informer la femme enceinte des avantages et inconvénients du vaccin ainsi que des risques et lui faire signer un document.
  3. Une ordonnance écrite du/de la gynécologue doit être présentée pour pouvoir se faire vacciner dans un centre. La femme enceinte pourra alors s’inscrire directement en ligne sur le site Internet cantonal d’enregistrement pour obtenir une date afin d’être vaccinée. La date sera fixée en fonction des priorités de vaccination cantonales.
  4. Un suivi de la grossesse et de l’accouchement par le/la gynécologue (saisie d’éventuels effets secondaires du vaccin pour la maman ou l’enfant) est nécessaire. Il est obligatoire de signaler à Swissmedic tout effet secondaire indésirable important.

Femmes enceintes souffrant de maladies préexistantes

Concernant les femmes enceintes souffrant de maladies chroniques avec risque élevé, il est important de faire une pesée d’intérêt entre l’utilité potentielle du vaccin pour éviter une évolution grave de la maladie et les données lacunaires en matière d’efficacité et de sécurité. L’indication de la vaccination Covid-19 doit être faite par le/la spécialiste traitant/e après une évaluation minutieuse des profits et des risques.

Les maladies préexistantes sont les suivantes :

  • Hypertension
  • Maladies cardio-vasculaires
  • Diabète
  • Maladies respiratoires chroniques
  • Cancer
  • Maladies et thérapies affaiblissant le système immunitaire
  • Obésité de grade III (morbide, IMC ≥ 40 kg/m2)

Femmes enceintes et le vaccin contre le coronavirus : sûr ou risqué ?

Jusqu'à présent, rien ne prouve que la vaccination puisse être particulièrement risquée pour les femmes enceintes. Bien que les futures mères n'aient pas encore été testées dans le cadre d'essais cliniques, les études sur les animaux portants n'ont montré aucun risque élevé.

Les mères qui allaitent transmettent leurs anticorps par le lait maternel. Ton bébé reçoit de cette manière la même immunité que toi. L’efficacité de la vaccination fait toujours objet de recherches.


Si ta grossesse se passe normalement, fais tout pour éviter de contracter le virus, mais ne panique pas. Il est important de respecter strictement les mesures d’hygiène, d’éviter les rencontres à risque et de limiter tes contacts sociaux. Si tu fais déjà partie de personnes à risque, si tu souffres par exemple d’une maladie chronique ou de troubles comme l’hypertension, parles-en avec ton médecin pour décider ce qu’il convient d’entreprendre.

Tags:

Ton appréciation

0/5 (0 Stimmen)

COMMENTAIRES (0)